La Ville de Perpignan, représentée par Christelle POLONI, conseillère municipale déléguée à la Santé et à l’Hygiène, a reçu en fin de semaine la directrice du Réseau Français des Villes Santé de l’OMS (RFVS), les élus « santé et hygiène », ainsi que les directeurs « santé » des villes du sud.

Perpignan, depuis fin 2015, coordonne le Réseau des Villes-Santé du Grand-Sud : Ajaccio, Aubagne, Briançon, Cannes, Grasse, Marseille, Montpellier, Nice, Nîmes, Perpignan donc, Salon-de-Provence et Toulouse.

Perpignan, par sa Mission Santé-Ville, et accompagnée du RFVS-OMS, « se positionne indiscutablement comme ville-moteur dans la nouvelle Grande Région Languedoc-Roussillon/ Midi-Pyrénées », souligne Christelle POLONI. « En effet, la politique ambitieuse de la Ville dans le cadre du contrat local de santé, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé (ARS), depuis 2013, a permis de positionner rapidement notre commune comme acteur majeur de Santé publique. La désignation de Perpignan comme ville-pilote de la région Grand-Sud en est bien sûr l’élément le plus lisible. Nous remercions d’ailleurs les municipalités de Marseille, Toulouse et Narbonne, ainsi que la directrice de RFVS qui se sont déplacées à cette occasion, manifestant ainsi leur intérêt et, surtout, leur soutien. Des échanges de pratiques et des projets très intéressants ont émergé durant cette rencontre, et ce afin de dynamiser la promotion aux soins, l’accès santé pour tous et sans aucune distinction (…) ».

Dans cette conception dynamique et globale, le RFSV-OMS du sud animé par Perpignan va chercher à améliorer la santé pour tous et réduire les inégalités.

« Notre objectif, souligne encore Christelle POLONI, est de susciter une prise de conscience, de stimuler le débat et, surtout, d’inciter à agir dans le domaine de la Santé ».