UNE EQUIPE DE VOLONTAIRES SE MET EN PLACE A PERPIGNAN POUR SOUTENIR LES CHIFFONIERS DU CAIRE DE SOEUR EMMANUELLE


Une équipe de volontaires vient de se constituer à Perpignan, autour du docteur Robert Pastoret, Alexandre Barande, Michel Bolasell, Alain Radondy, Caroline Morel et André Bonet afin de venir en aide au Centre Salam, plus connu dans le quartier du Caire (Egypte) sous le nom de « El Rarbout » (« la religieuse »). La responsable, soeur Maria – Qui a succédé avec soeur Sara à soeur Emmanuelle auprès des chiffonniers du Caire – était de passage dimanche dernier à Perpignan. Elle était accompagnée, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue ce jour-là à 16 h 30 dans les salons du Park Hôtel, avenue Jean Bourrat, du docteur Adel Abd El Malek Ghalil, le médecin des chiffonniers du Caire, qui a travaillé avec soeur Emmanuelle pendant plus de trente années. Ils oeuvrent tous les deux dans le quartier pauvre d’Ezbet El Nakhi, un des deux principaux quartiers de chiffonniers de la capitale égyptienne. Le docteur Robert Pastoret et le président du Centre méditerranéen de littérature (CML), André Bonet, ont déjà eu l’occasion d’aller leur rendre visite à plusieurs reprises en Egypte, justement dans le quartier des chiffonniers. « C’est une expérience unique et bouleversante », confient-ils. « Les rues en terre battue, déformées par le passage, poussiéreuses et boueuses à souhaits, grouillent de vie ».
Soeur Marie (Maria Tasoni) et le docteur Adel ont tous deux en charge le Centre Salam, premier centre créé par soeur Emmanuelle. Ce centre est tenu par une communauté de 19 soeurs mi-contemplatives mi-actives de confession copte orthodoxe. Chacune y a son rôle dans les multiples activités du lieu, de l’école au dispensaire, en passant par le centre pour personnes handicapées mentales, la maison de retraite, les diverses formations professionnelles, les cours de soutien scolaire, les jardins d’enfants, etc.
Plus que jamais, aux lendemains de la révolution arabe, les chiffonniers ont besoin d’aide. D’où cette tournée en France pour récolter de nouveaux moyens matériels et pour lever des fonds. Le docteur Adel Abd el Malek Ghali, qui milite d’arrache-pied au Centre Salam, oeuvre au quotidien pour faire vivre un hôpital pour enfants, un espace d’accueil pour handicapés, une maternité, des cours de soutien, car il estime que plusieurs milliers d’enfants sont hors de l’école…
– Contacts : chiffonniersducaire.over-blog.com