Communiqué de presse.

 

« Comme dans de nombreuses villes de France, les Voisins Vigilants et Solidaires mettent en relation les habitants d’un même quartier pour lutter ensemble contre les cambriolages de manière simple et gratuite, via une plateforme d’alerte Web. Chaque adhérent d’un quartier reçoit via SMS des alertes de signalement.
De nombreuses communes soutiennent et participent à cette initiative Voisins Vigilants et Solidaires, mais la ville de Perpignan ne souhaite plus faire partie du dispositif.
En dépit de ces différents services mis à disposition pour un coût de 5 000 € TTC / an, la municipalité de Perpignan a mis fin à son engagement, sans donner d’explications aux organisateurs locaux.
1 009 foyers inscrits sur la plateforme soit environ 3 000 Perpignanais. Perpignan était donc la 1ère ville française en nombre de voisins vigilants.
Les organisateurs locaux désirent maintenir la totalité du service gratuite et sans publicité … Mais sans le soutien de la municipalité, cela sera très compliqué car chaque SMS reçu est facturé par les opérateurs 10 centimes, au total sur Perpignan sur l’année 2017 la facture SMS s’élève à 2 700 € TTC.
Sans la cotisation de la commune ce service est en péril.
Encore une fois, le « bon sens » s’éloigne de Perpignan ! ».
#Agissons!
Thierry Gaillard, chargé des transports

PERPIGNAN : Les patrons de l’UPE’66 ont accueilli ce matin leurs homologues de la province espagnole de Gérone