Aux cotés de Jean-Marc PUJOL, maire de Perpignan et président de la Communauté Urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM), Chantal GOMBERT, adjointe au maire du Quartier Ouest de Perpignan, Alain GEBART, adjoint responsable de la Propreté, Nicolas REQUESSENS, conseiller municipal délégué à la Voirie, Jérôme FLORIDO et Bernard LAMOTHE, également conseillers municipaux, habitants le secteur Ouest, étaient présents à l’inauguration, vendredi dernier, des rues Franklin et Villas Amiel réhabilitées.

 

A noter la présence également de Monsieur le Consul d’Espagne, accompagné de Madame, venus en voisins.

 

« C’est une immense joie et un très grand bonheur de vous voir aujourd’hui tous réunis pour ce moment particulier de l’inauguration des rues Franklin et Villas Amiel. Nous l’avons voulu festif et convivial, après ces longs mois de travaux ! Ce fût une aventure où nous avons tous avalé de la poussière » : c’est ainsi que l’adjointe de territoire Ouest entamait son propos devant un parterre d’habitants et de riverains du secteur.

 

En effet , « pas moins de vint-et-une réunions de concertation et de travail ont été nécessaires pour aboutir à ce résultat ! Beaucoup se sont tenues en mairie de Quartier Ouest, mais la plus part ici, sur site, avec vous, les responsables des conseils syndicaux, les habitants, les services de la Ville et de PMM, sans oublier les entreprises. C’est cela la concertation », a rappelé Chantal GOMBERT face à un public très attentif. « Une concertation permanente qui aura permis de faire évoluer le projet pour arriver au résultat que nous avons aujourd’hui, le plus proche possible des attentes de tous, et bien sûr en tenant compte des contraintes réglementaires et budgétaires ».

 

Au micro, Jean-Marc PUJOL devait préciser « qu’il avait fallu tenir compte des emprises privées, des cheminements piétons et cyclistes, de la réduction de la vitesse, du positionnement d’arrêts minutes et d’un stationnement PMR (Personne à Mobilité Réduite). Cependant, le plus gros du travail a été les réseaux enterrés complètement refaits, eaux usées et pluvial. Le budget global avoisine les 625 000 € investis pour le confort et la sécurité des habitants. »

 

Les riverains étaient nombreux à occuper la rue rendue piétonne pour l’occasion. Plaisir de partager ensemble mets et vins « sucré/salé » préparés par tous. Joli moment festif et convivial au son de notes de jazz ! En effet, à l’initiative des habitant.e.s, chacune et chacun a amené sa spécialité : le coté pair de la rue était chargé du sucré et le coté impair du salé, pour ceux qui n’avaient pas de dons culinaires, vin rosé ou cava étaient les bienvenus. Sur des tables mises au milieu de la chaussée, cette aventure collective aura permis de tisser des liens permettant ainsi de mieux se connaître et de partager ce moment convivial, festif et musical.