COMMUNIQUE DE PRESSE DES SYNDICATS SUDCT’66 et UNSA TERRITORIAUX

« La Ville de Perpignan souhaite réorganiser le travail des agents accueillant les publics sur les sites culturels et les musées de la ville de Perpignan dans le cadre de l’objectif « Perpignan, destination touristique ».

Pour accueillir et orienter les visiteurs, pour assurer la surveillance dans les sites culturels et dans les musées, pour protéger les œuvres patrimoniales et artistiques, les personnels seront soumis à partir de ce 1er janvier 2016 à une double contrainte : l’annualisation du temps de travail avec une période estivale (1er juin-30 septembre) qui correspond à un afflux touristique important et une période de fréquentation moindre (1er octobre-31 mai) et le travail dominical. Jusqu’à aujourd’hui le travail des dimanches et jours fériés donnait lieu à une récupération temps double : demain l’administration propose de la remplacer par une rémunération à hauteur de 0,74 €/h de dimanche ou de férié travaillé.

Comment les agents pourraient-ils accepter une perte de près de 30 jours de congés récupérateurs ? Nous assistons à une banalisation rampante du travail dominical, à la disparition des temps sociaux ainsi qu’à l’installation de la précarité chez les fonctionnaires.

Nos revendications sont les suivantes :

  • réactivité de la part de l’administration en matière d’aménagement de tous les sites (baie, chauffage, WC sur chaque site surveillé, local réglementaire pour pause)
  • maintien de la récupération double pour les dimanches et jours fériés
  • mise en place de la prime dévolue au personnel de surveillance et d’accueil de la filière culturelle

La Ville doit se donner les moyens de ses ambitions et ne sacrifier ni ses agents ni le service public.

Car du côté des usagers, l’absence d’un jour de fermeture hebdomadaire et les nouveaux horaires des musées, avec uneouverture à 11h pendant la période non estivale excluant, de fait, le public scolaire en matinée et une fermeture fixée à 18h30, en été, peu favorable à l’attractivité des zones de chalandise, ont de quoi surprendre !

Grève à partir du jeudi 7 janvier 2015, Salle des Mariages, hôtel de ville de Perpignan ».