A la suite des travaux d’aménagement du Parvis d’Alembert, et en concertation avec l’association de quartier de Saint-Assiscle, la municipalité de Perpignan a souhaité rebaptiser ce parvis.

Les habitants ont fait des propositions et, à l’arrivée, le gagnant est : le « Parvis Arlequin ».

Ce nom a une double symbolique, explique Chantal GOMBERT, adjointe au maire en charge de ce secteur urbain en tant que « maire du quartier Ouest » : « Premièrement, devant l’école, ce jardin de quartier réaménagé aux couleurs vives, rouges et jaunes, avec des monticules font la joie des enfants. Pour les écoliers un arlequin signifie un bonhomme haut en couleur, que l’on pourra décliner dans les activité scolaires, dans les classes… et peut être créer une grande fresque d’arlequin ?… Deuxièmement, c’est là tout un symbole, important pour les habitants de Saint-Assiscle : rapide  historique de ce nom qui est rattaché à l’emblématique équipe de rugby de l’USAP, ne l’oublions pas ! Arlequins, fût jadis de 1910 à 1933, date de sa fusion avec l’USP ( Union Sportive Perpignan ) qui devint ainsi USAP, une équipe de jeunes du quartier Saint-Assiscle. Son premier président fût le charismatique Jo BARANDE, et, bien sûr, le capitaine Vincent GRAULE. L’équipe était tellement pauvre que les maillots déchirés étaient reconstitués avec des morceaux de tissu disparates, d’où leur nom d’Arlequins ! C’est aussi simple que cela. L’équipe affectueusement appelée « Quins » continuera, même après la fusion, à évoluer en catégories jeunes et catégories inférieures ».

Son nom reste donc intimement lié à l’histoire du quartier et à ses valeureux joueurs, un certain nombre disparus hélas. Ceux qui restent, les anciens, nouveaux résidents et jeunes, apprécieront le souvenir de cette fabuleuse équipe, solide et indéfectible lien entre les racines du quartier et son avenir.

Jean Marc PUJOL, maire de Perpignan, président de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM), ainsi que la maire du Quartier Ouest, Chantal GOMBERT, ont dévoilé la plaque, en présence de nombreux élus du secteur, parmi lesquels : Michèle FABRE, Nathalie BEAUFILS, adjointe à l’Education, qui a d’ailleurs couplé ses budgets avec la mairie de quartier pour cette réalisation, Bernard LAMOTHE, sans oublier venues les saluer Danièle PAGES et Virginie BARRE.

N’oublions pas de citer les représentants des associations du quartier, très heureux de cette réalisation, et les vétérans de l’USAP – authentiques légendes locales qui depuis des décennies se retrouvent régulièrement chez les sympathiques Michèle et Jean-Louis, à la brasserie Le Foulon – qui avaient tenus à faire le déplacement.

Les enfants à la sortie des classes ont assisté à cette jolie cérémonie en présence des directrices des écoles d’Alembert et du personnel administratif et enseignant.