C’est désormais devenue une belle tradition, instaurée en 2002 par Christian Bourquin (PS) alors président du Conseil général des Pyrénées-Orientales – il est maintenant président de la Région Languedoc-Roussillon (ainsi que sénateur des P-O !) et c’est Mme Hermeline Malherbe (PS) qui lui a succédé en novembre 2010 à la tête du Département – chaque année à cette époque les conseillers généraux accueillent dans une belle convivialité les « nouveaux habitants » qui ont choisi de s’installer dans les Pyrénées-Orientales.
Et c’est dans le prestigieux et monumental Palais des Rois de Majorque, haut-perché sur les hauteurs historiques de Perpignan, que cet accueil se déroule dans la pure tradition catalane.
Cette année encore, pratiquement un « nouveau Catalan » sur deux – puisqu’on estime chaque année à environ 5 000 le nombre de ces « nouveaux habitants » sur le sol roussillonnais – avait répondu à l’invitation lancée par Hermeline Malherbe. De nombreux élus de l’assemblée départementale s’étaient d’ailleurs joints à l’initiative, malgré une forte tramontane (soufflant en rafales à plus de 90 km/ heure)… et le quart de finale de la Coupe du Monde rugby, qui opposait en Nouvelle-Zélande le XV de France (victorieux) à l’équipe à la rose d’Angleterre !
Parmi ces élus : Christian Bourquin, bien sûr, qui avait amené avec lui quelques figures nationales sportives, afin de les féliciter publiquement et de les remercier d’avoir choisi le Pays catalan pour installer tout ou partie de leur vie, ainsi que l’ensemble de l’équipe de la Majorité départementale de gauche, dont : Françoise Bigotte (Millas/ Le Soler), Toussainte Calabrèse (Perpignan IX), Jean-Louis Chambon (Perpignan II), Robert Garrabé (Céret/ Saint-Jean-Pla-de-Corts), Jean-Louis Lopez (Rivesaltes/ Salses), Marcel Mateu (Elne), Michel Moly (Côte Vermeille/ Collioure), Ségolène Neuville (Perpignan V), Alexandre Reynal (Arles-sur-Tech/ Amélie-les-Bains)… et, unique représentant de l’Opposition à la tribune, Jean Sol (Perpignan VII/ Bompas).
Commencée aux alentours de 10 h, la manifestation s’est terminée vers 15 h et a permis de nombreux échanges entre tous les participants.
Il a beaucoup été question d’art de vivre, de culture et de social – des compétences qui demeurent au coeur de l’action du Conseil génétral – au milieu de cette pure merveille architecturale et imposante qu’est le Palais des Rois de Majorque, dominant tous les territoires du Pays catalan, jusqu’au sommet du Canigou !