Ci-dessous, le courrier que vient d’adresser par fax Georges BOTET, responsable du syndicat UNSA-Territoriaux, au maire de Perpignan, Jean-Marc PUJOL (LR/ Les Républicains)…

– « Monsieur le Maire,

Par la présente conformément à la loi N° 83634 article 10 et les articles 2512-1 à 2512-5 du C.T., nous vous informons que notre syndicat à défaut d’une réponse, dépose un préavis de grève à compter du 08 /11/2016 à 16h00 pour une durée illimitée, au service de la brigade légère de stationnement dite ULS chargée de la fourrière. Les modalités de cette grève seront déterminées par l’UNSA en accord avec les agents.

Ce préavis de grève fait suite à votre immobilisme concernant la falsification de documents à la fourrière municipale, aucun soutien de la ville à ses policiers municipaux, les pressions faites sur les agents victimes d’un employé indélicat de la société Roussillon Express délégataire de la Mairie, l’obligation contre menaces de sanctions faite aux policiers sur un éventuel refus de travailler avec cet employé, quotas demandés et représailles sur le service des ULS en instituant un seul agent en congé en même temps dans ce service. Pour votre information, 3 agents non remplacés et 1 en congé longue maladie sur un total de 8 agents depuis longtemps, ce qui démontre encore une bonne gestion du personnel ! 

Vous devriez également vous préoccuper des objets trouvés !… ».