Dans un courrier interne adressé à ses collègues de travail, et dont nous publions ci-dessous l’intégralité, Muriel Casgha, Directrice générale des Services de la Ville de Perpignan, annonce les raisons de son départ…

« Chers Collègues,

Je suis heureuse de vous annoncer mon départ prochain au 1er mai pour le Conseil Régional de la Guyane.

Une opportunité professionnelle s’est offerte à moi, je vais être au cœur du projet de développement de la Région et de la fusion avec la collectivité du Département.

Tout au long des années passées à la Ville de Perpignan et à l’Office Public de l’Habitat Perpignan Méditerranée, j’ai eu plaisir à travailler avec vous dans l’intérêt du service public.

Je souhaite vous adresser mes plus chaleureux remerciements, à vous tous, qui œuvrez au quotidien, bien souvent dans l’ombre, avec efficacité et sens de l’intérêt général.

Je remercie également mon équipe de direction générale et l’encadrement avec qui j’ai partagé des moments forts, notamment dans l’élaboration de notre feuille de route et de sa mise en œuvre.

Bien cordialement à vous ».

 

Celles et ceux qui ont apprécié de travailler aux côtés et sous les ordres de Muriel Casgha, regrettent d’ores et déjà ce choix : « Muriel Casgha s’en va le mois prochain pour relever des nouveaux défis en Outre Mer… La fusion des conseils généraux-régionaux… C’est une joie et un honneur de l’avoir connu… à Perpignan, à la direction de l’urbanisme de la Ville, puis  à l’OPH Perpignan Méditerranée qu’elle quitte en ayant redressé l’office laissant une gestion saine et pérenne, pour devenir Directeur Général des services de la ville. Toujours enjouée et gaie, elle a assumé en toute circonstance ; courageuse,  résolue,  elle s’est imposée avec des convictions  fortes et une passion illimitée pour les missions qui lui ont été confiées. La clé de son action : le bon fonctionnement de la collectivité résultat d’une alchimie heureuse entre élus, fonctionnaires, syndicats et administrés (…) ».

Dans son entourage professionnel, le message est unanime au sein de ses collaborateurs : « On ne compte plus ses actions nombreuses et multiples… femme de tradition même et de modernité incarnée. Son parcours est comme une de ces figures de proue en avance sur l’Histoire (…) ».  Mais réside une énigme en elle : une énigme claire et lumineuse jusqu’à la transparence… Beaucoup, nous en sommes convaincus, voudraient l’avoir, selon leur âge, pour confidente, pour amie, pour mère, peut-être même pour femme de leur vie ! ».