Depuis plusieurs années des mesures ont été mises en œuvre dans des quartiers ciblés de Perpignan afin d’apporter d’indispensables rénovations. On peut affirmer que le quartier Gare ainsi que le quartier Centre Ancien ont totalement changé.

 

 


« Il y a plusieurs mois, souligne Isabelle de NOËLL-MARCHESAN, maire du Quartier Sud, conseillère départementale, j’ai souhaité que ces mesures soient étendues sur cette ville nouvelle du Moulin-à-Vent qui, certes, vieillit bien grâce à la volonté des propriétaires mais aussi l’engagement des syndics de copropriétés. J’ai interpellé les services compétents de la Ville et de la Communauté Urbaine et sollicité l’adjoint en charge de ce domaine Olivier AMIEL. Dans un premier temps les syndics de copropriété ont été informés de la nécessité de se mobiliser et d’apporter leur soutien à cette demande puis des réunions publiques ont été organisées en février et en mai 2017 en présence de nombreux habitants avec le même objectif ».
Une nouvelle étape qui commence aujourd’hui avec une étude approfondie des copropriétés par le Cabinet Urbanis qui prendra appui sur les syndics afin de cibler les actions à mettre en œuvre pour préserver ce bel exemple d’habitat collectif et d’éviter sa dégradation.