La municipalité de Jean-Marc PUJOL a tranché : l’actuel restaurant « Café de France », situé place de la Loge à Perpignan, en liquidation judiciaire, cédera son pas de porte  à l’Office de tourisme et, accessoirement, à une vitrine qui accueillera les vins du Roussillon avec des animations diverses dont des dégustations…
La Ville est confortée dans ce choix par un sondage mis en ligne par le quotidien local, L’Independant, au cours duquel 63% des internautes qui se sont exprimés ont effectivement validé le projet municipal.
On apprend par l’équipe municipale que la société Nestlé Nespresso SA était pourtant intéressée pour investir les lieux, prête à payer un loyer annuel d’environ 200 000€ et à créer trois à cinq emplois…