L’ASPAHR (Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Artistique et Historique Roussillonnais), 21 rue Jean-Baptiste Lully à Perpignan – aspahr2017@gmail.com – communique :

 

« A l’heure où la cathédrale Notre-Dame de Paris est très gravement mutilée, ayant perdu avec ses charpentes une part importante de sa substance, l’ Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Artistique et Historique Rousillonnais s’associe au désarroi et aux larmes de tous ceux qui, croyants ou non-croyants, citoyens français ou non, aiment et défendent le patrimoine, le leur et celui de l’humanité tout entière.

Elle salue le courage de ceux qui ont combattu le feu comme de ceux qui se sont risqués à l’évacuation périlleuse de nombreuses œuvres d’art dans la nuit du 15 au 16 avril 2019.

Notre-Dame de Paris est un témoignage vivant d’un savoir architectural exceptionnel transmis et mis en oeuvre par des hommes durant des siècles. Elle résume les ambitions du passé et du présent, pour l’art et la foi, elle est le lieu d’une histoire qui nous rassemble et nous projette dans l’avenir.

Au delà de la douleur de l’instant, l’ASPAHR ne doute pas que les raisons d’espérer sont nombreuses et fortes, fondées sur la solidité de nos institutions — Notre-Dame appartient à l’État —, la solidarité nationale et internationale et aussi sur l’excellence du savoir-faire des hommes et des femmes des différentes corporations qui contribueront à sa restauration .

Notre-Dame de Paris continuera, aux yeux du monde, à témoigner du génie créateur de l’humanité ».