« Une réunion d’amis pendant un apéritif tout simplement, dans un cadre privé autour duquel il a dédicacé son livre (Une vie pour construire une autre idée de la politique, parue aux Editions Les Presses Littéraires)… ».

C’est ainsi qu’un proche du président de Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération (PMCA), Jean-Paul Alduy (UDI), a qualifié la rencontre qui a eu lieu MERCREDI soir, au bar de Michelle et Jean-Louis Fabre, Le Foulon, dans le quartier perpignanais de Saint-Assiscle.

Rencontre dont tout le microcosme perpignanais se gargarise depuis, ne serait-ce que pour savoir « Qui y était ? ».

Jean-Paul Alduy y avait convié un certain nombre de personnes, dont la moitié se sont effectivement rendues au rendez-vous, parmi lesquelles, dans le désordre : Romain Grau, Fabrice Rallo, Marcel Zidani, Chantal Gombert, Eliane Saliès, Nathalie Beaufils, Jean-Michel Mérieux, Jean-Claude Kaiser, Michel Cabot, Florence Micoleau, Muriel Casgha, Franck Alart, Franky Alart Jr…

Pendant ce temps, hasard du calendrier (et des agendas), pas moins de 130 personnes se retrouvaient au restaurant La Bodega du Castillet, autour du maire Jean-Marc Pujol (UMP), conviées par Marie-Cécile Pons – adjointe au maire Paul Alduy de 1983 à 1993, conseillère générale du Centre Ville de 1994 à 2008 – présidente du Club 89 Perpignan/ Pyrénées-Orientales. Sissou Pons organisait ce rendez-vous afin de permettre aux nombreux adhérents du Club 89’66 d’interpeller le 1er magistrat sur leurs préoccupations de tous les jours. Pas de discours à la clé ! Ce à quoi s’est prêté non sans un bel enthousiasme Jean-Marc Pujol, et ce dans une ambiance des plus détendues.