Sympa la musique et les tambours…
Seuls les commerçants individuels subissent car pendant ce temps, samedi après samedi, la ville se vide. Et cela fait maintenant dix-huit samedis que ça dure.
Une question : pourquoi ne pas manifester dans les galeries commerciales de la grande distribution ? « Après tout, c’est bien la grande distribution qui fait les prix tout en étranglant les producteurs et en vidant les portes monnaies des consommateurs… et tout en polluant la planète », résume un riverain du boulevard Clemenceau.
La musique, elle, adoucit les mœurs et anime le centre-ville…