L’homme d’affaires (pressé) François Rivière, candidat malheureux lors des dernières élections municipales sur Perpignan, assistera ce samedi 17 août en soirée à son premier match en tant que nouveau président de l’USAP. La rencontre opposera les équipes de rugby de Perpignan et de Castres (département du Tarn).

François Rivière a téléphoné à son prédécesseur, l’Argelésien Daniel Besson (qui était hier sur les hauteurs de Collioure pour vivre plus près des étoiles à l’occasion du traditionnel et monumental feu d’artifice), afin de l’inviter à être présent à ses côtés pour voir le match depuis la tribune officielle.

Fair-play, François Rivière promet d’être aussi un excellent « client » pour les médias roussillonnais, si l’on en juge par sa toute-première déclaration devant les membres du conseil d’administration du Directoire de l’USAP : « Ma femme voulait un bateau, j’ai acheté l’USAP »… Tout un programme, qui devrait faire le buzz sur la toile, vous pariez combien ?

Désormais, quand une personnalité locale va investir dans un business, tous les regards vont se porter sur son épouse, ou sur sa compagne (mœurs locales obligent), pour savoir qu’est-ce que celle-ci aurait désiré, non ?…

En attendant, François Rivière semble bien mener la barque, en s’installant patiemment et sûrement aux commandes du club USAP, soutenu par une large majorité des acteurs siégeant au sein du conseil d’administration (Rappelons que les dix-huit membres l’ont élu président de l’USAP à l’unanimité, il y a quatre jours, en remplacement de Daniel Besson). Il est en train de gagner son pari, en atteignant les objectifs qu’il s’est fixé.