Placée sous le haut-patronage de Louis JASPERS, ambassadeur honoraire de Belgique, d’Emmanuel CHARPENTIER, consul honoraire du Royaume de Belgique, d‘Henri KERKHOFS, président de l’amicale franco- belge des Pyrénées Orientales, et de Chantal GOMBERT, maire déléguée au secteur Ouest de la ville de Perpignan, s’est déroulée le vendredi  21 juillet la Fête nationale belge, place de Belgique à Perpignan, évidemment !
En effet, cette coproduction réalisée avec le comité d’animation et les commerçants du quartier de la Gare, la Ville de Perpignan, et les ressortissants du Royaume de Belgique a ravi petits et grands autour d’une cérémonie traditionnelle avec les discours, de chaque intervenant, la minute de silence en hommage à nos morts, et hymnes nationaux :
– Belge, La Brabançonne est l’hymne national de la Belgique. Les paroles existent en français, en néerlandais et en allemand. Les paroles originales ont été créées en français ; les deux autres versions officielles (en néerlandais et en allemand) sont donc des adaptations de la version française.
la Marseillaise, de Rouget de Lisle, que nous connaissons tous, et l’hymne européen en final.
L’hymne européen désigne l’hymne utilisé lors des cérémonies officielles de plusieurs organismes internationaux européens. Il s’agit d’un arrangement d’environ deux minutes du thème musical de l’Ode à la joie, dernier mouvement de la Neuvième symphonie écrite en 1823 par Ludwig van Beethoven. Cet hymne est actuellement utilisé par l’Union européenne et également par le Conseil de l’Europe.
Ensuite, les centaines de personnes présentes, issues de l’association franco-belge, mais aussi les habitants et riverains du quartier de la Gare (on a pu y remarquer la présence de l’ancien député Pierre ESTEVE et de son épouse , l’ancien élu de la CCI  M. FERRAT , V. MERIGNANC président de l’association du quartier Gare, de Béatrice SOULE, présidente des Antiquaires et Brocanteurs, également responsable du Comité d’animation, Marie-Thérèse SANCHEZ-SCHMID (TSS), élue de la Ville de Perpignan, ancienne députée européenne, un des responsables des commerçants de la gare A. DELMAS,  et bien d’autres… venus du centre-ville, de Saint-Assiscle ou de Mailloles).
Tous réunis autour d’une animation musicale remarquée – avec Gérald –  chacun a pu se régaler de moules frites ou encore avec la fameuse carbona (spécialité belge à base de viande macérée dans de la bière, naturellement !), selon son envie.
La maire du quartier, Chantal GOMBERT, s’est déclarée « ravie de voir animation après animation ce poumon du quartier gare vibrer de mille feux, et d’attirer de plus en plus de monde ! après le bal populaire et le 14 juillet, la semaine prochaine, nous aurons dans ce même lieu un cinéma en plein air, en partenariat avec l’Institut Jean Vigo, et le film des « Blues Brothers » tout un programme pour finir en beauté les dorénavant  Vendredis de Juillet de la place de Belgique ».