Communiqué de presse.

 

« Encore plus de participants pour la 3e édition du festival du film LGBT+ de Perpignan « ET ALORS ?! »

 

Du 4 au 6 octobre 2019 se déroulait à Perpignan le 3e festival de films LGBT+ de Perpignan. Organisée par l’association LGBT+66, cette 3ème édition confirme le succès des éditions précédentes. 750 personnes ont participé à ce festival.
En effet, le public a répondu présent aussi bien aux projections des films, aux conférences, à l’exposition et aux soirées festives.

Entrées en augmentation
Avec près de 650 entrées payantes, le festival connaît une augmentation sensible de la participation aux projections par rapport à l’année dernière.

Une programmation de qualité
Sur les six films projetés au public, deux étaient en avant-première et les quatre autres étaient inédits sur Perpignan. Le groupe organisateur, qui a visionné une vingtaine de films pour arriver à cette sélection, a notamment été touché par le caractère intime du documentaire d’Océan, par la tension de « The Blond One » de Marco Berger et par l’émotion du film « Deux » de Filippo Meneghetti.

Des invités en plus grand nombre
La variété et la qualité des invités ont contribué au succès du festival.
La conférence de Didier Roth-Bettoni sur « Méchants gays, vilaines lesbiennes » qui portait sur la représentation des personnes LGBT+ au cinéma a réuni 85 personnes.
Lucas Morales, réalisateur originaire de Perpignan, est venu présenter son court-métrage « Pourquoi mon fils ?! » qu’il a tourné dans le département et qui aborde la thématique du coming out.
David Halphen, auteur de bandes dessinées et réalisateur de court-métrages est venu présenter son court métrage « Les Incroyables Aventures de Fusion Man » et a donné une conférence sur la représentation des super héros gays dans les comics. Celle-ci a réuni 25 personnes.
Océan est venu présenter son documentaire dans lequel il fait son coming out d’homme trans et où il retrace sa transition.
Filippo Meneghetti enfin est venu présenter son film « Deux », film bouleversant qui raconte une histoire d’amour entre deux femmes âgées.

Une édition enrichie
La troisième édition du festival s’est enrichie par rapport à l’année précédente : elle a accueilli une conférence supplémentaire, des courts-métrages et une exposition, visible pendant tout le mois de septembre au centre LGBT+ de Perpignan. Cette exposition avait pour thème « Le cinéma contre l’homophobie ».

Une convivialité toujours plus grande
Un festival ne serait rien sans ses moments festifs où spectateurs, organisateurs et invités peuvent se côtoyer, discuter de cinéma et d’autres choses, rire et boire ensemble.
Le public a répondu présent aux quatre moments proposés par le festival. L’apéritif d’ouverture à la salle des Libertés, les Afters dans deux établissements de la ville (l’Arbre à vin et l’UBA Club) et la soirée de clôture à l’hôtel Pams.
Ces moments conviviaux n’auraient pas été possible sans le concours de la Mairie de Perpignan, le Département des Pyrénées-Orientales et la Région Occitanie/ Pyrénées Méditerranée.

Le soutien et la reconnaissance du monde politique
Le soutien financier et moral et la présence en ouverture du festival de représentants de toutes les institutions politiques démontrent que le travail effectué par LGBT+66 est reconnu.
Etaient présents sur le festival :
Virginie BARRE, conseillère municipale représentante le maire de Perpignan, Jean-Marc PUJOL ;
Hermeline MALHERBE, présidente du Conseil Départemental ;
Agnès LANGEVINE, vice-présidente de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, représentant la présidente Carole DELGA ;
Laurence MUGUET, suppléante du député de la 4e circonscription des P-O, Sébastien CAZENOVE.

L’engagement de toute une équipe
La réussite du festival n’a été possible que grâce à l’engagement entier de toute une équipe de bénévoles, ouvrant dans la lumière (présentations, débats publics, …) mais aussi beaucoup dans l’ombre (organisation matérielle, …). Cette équipe, soulignons-le encore, est entièrement bénévole ».