Communiqué de presse

« Nous, étudiants et enseignants du comité, avons décidé d’occuper les locaux de la Haute Ecole d’Art de Perpignan afin de faire entendre notre voix et nos revendications.
Dans le contexte national actuel, les lieux dédiés à l’Art sont menacés, certains ont même déjà fermé. Aujourd’hui, une école bicentenaire est à son tour condamnée par son principal financeur. Dans un an, la Haute Ecole d’Art de Perpignan fermera ses portes dans le silence assourdissant de l’Etat et des collectivités territoriales.
La situation que nous vivons est intolérable ! Nous dénonçons le harcèlement, les pressions, les rumeurs, les mensonges qui empêchent la bonne tenue de l’enseigne- ment et la présentation des diplômes. Nous dénonçons également la non prise en compte de candidatures de qualité reçues par le Conseil d’Administration quant au poste à pourvoir de directeur.
D’autre part, nous déplorons de nombreux dysfonctionnements au sein de l’EPCC non dénoncés par nos institutions de tutelles. Le conseil d’administration est soumis à des décisions extérieures et politiques, remettant en question sa souveraineté. En juillet 2014, la décision concernant la fermeture de la première année a été prise de manière unilatérale par la Ville de Perpignan et donc imposée au conseil d’adminis- tration qui, malgré notre indignation et nos protestations, a du valider cette action.
Nous contestons l’argument économique, et démonstration en sera faite : il s’agit de choix idéologiques et politiques.
Notre combat continuera jusqu’à ce que l’Etat et les collectivités territoriales prennent mesure de la situation réelle et restaurent le premier cycle de la Haute Ecole d’art de Perpignan.
Aujourd’hui nous occupons l’école pour continuer d’y étudier demain ».

comite.occupation.heart@gmail.com