Pour la troisième année consécutive, l’ Institut Great Place to Work a interrogé 1 250 salariés représentatifs de la population active française pour dresser une carte des villes les plus attractives.

Selon le site lesechos.fr, Perpignan figure toujours dans le Top 10 de ce palmarès, plus précisément à la 9ème place : derrière Bordeaux (N°1), Nantes, Toulouse, Montpellier, Aix-en-Provence, Lyon, Paris et Rennes, mais devant Nice (10ème), Strasbourg, Lille, Angers, Nîmes, Tours, Brest, Toulon, Clermont-Ferrand, Marseille (19ème), Caen…

Il ressort encore de cette enquête que pour près de 8 Français sur 10, le critère principal dans le choix de leur ville de résidence est la qualité de vie (climat, environnement, culture). Le dynamisme économique et les opportunités d’emplois viennent ensuite.

Jean-Marc PUJOL (LR), maire de Perpignan, président de la Communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole, a réagi ainsi sur son blog, dès hier : « La diversité et la richesse de nos atouts, de notre environnement, sont évidemment le point fort d’une situation stratégique enviable, entre Pyrénées et Méditerranée, en position transfrontalière. J’associe à cette attractivité perpignanaise l’ensemble des hommes et des femmes, élus, décideurs, acteurs associatifs et économiques, qui chaque jour se battent pour faire vibrer notre territoire, pour illustrer l’interface que nos compétences communautaires développent grâce à un large éventail d’entreprises et de pôles d’activités. Nous devons continuer de nous mobiliser pour agir et réussir sur le long terme ».