La société CD Project a été créée, par les Perpignanais Camille DESCHAMPS et David JULIA, en mars 2018. Son activité principale étant la commercialisation de produits à base de CBD.

 

 

 

Qu’est ce que le CBD ?

 

Le Cannabidiol (CBD) est un cannabinoïde présent dans le cannabis. Il est le deuxième cannabinoïde le plus étudié après le THC. Le Cannabidiol module les effets du THC (code pour désigner le tétrahydrocannabinol). Il aurait également des propriétés psychoactives mais de plus amples études scientifiques objectives doivent être menées pour clarifier ces effets sur le fonctionnement cérébral.

 

Il a montré des effets sédatifs chez l’animal. D’autres recherches montrent également que le CBD augmente la vigilance. Il pourrait faire décroitre le taux d’élimination du THC dans le corps en interférant dans son métabolisme dans le foie. Le Cannabidiol est un produit très lipophile et se retrouve dans le lait maternel. Il aurait également un effet sur les récepteurs à la nicotine et jouerait un rôle dans l’arrêt et le sevrage du tabac.

 

Médicalement, il est utilisé pour traiter les convulsions, l’inflammation, l’anxiété et les nausées, ainsi que pour inhiber la croissance des cellules cancéreuses. Des études récentes ont démontré qu’il serait efficace dans le traitement de la schizophrénie, qu’il pourrait également soulager les symptômes de la dystonie. Des recherches sont en cours comme traitement contre l’épilepsie (Source : Wikipedia).

 

Le CBD et la législation française

 

En France, le CBD n’est ni légal ni illégal en soi dans la mesure où la loi ne s’est pas encore prononcé à son sujet. Le CBD bénéficie donc de ce que l’on appelle vulgairement un “vide juridique”. Fait encourageant cependant, le ministère de la santé s’est prononcé en faveur du CBD en affirmant que le Cannabidiol “apparaît comme légal” (Source : Le Parisien), constituant une dérogation à la législation.

 

« Dans les faits, la substance étant relativement nouvelle, elle n’est pas encore réglementée à l’heure actuelle et le terme CBD n’est présent dans aucun texte législatif, ce qui la rend de fait disponible à la vente comme n’importe quel autre produit, explique David JULIA. Ce n’est pas le cas du cannabis avec plus de 0,2% de THC et le chanvre où Cannabis industriel qui lui, est réglementé depuis plusieurs années ».

 

En effet, le chanvre ou cannabis industriel (Cannabis Sativa L) dont est extrait le CBD est utilisé depuis des centaines d’années dans le domaine industriel, textile, BTP etc. Il a donc été réglementé par l’arrêté du 22 août 1990 du code de la santé publique pour le cannabis.

 

Portant application de l’article R5181 pour le cannabis, il indique que la culture du chanvre industriel est autorisé sous condition : utilisation de graines contrôlées (variété et fournisseur) et taux de THC inférieur à 0,2%. Les e-liquides, cristaux ou herbes au CBD provenant de chanvre industriel et contenant moins de 0,2% de THC peuvent donc être accessible en vente libre et ce, quelque soit leurs taux de CBD.

 

« La consommation, la vente, la culture et la promotion du cannabis avec un taux de THC supérieur à 0,2% est quant à elle formellement interdite en France par l’Article R5132-86 », rappelle David JULIA, afin de ne surtout pas porter à confusion avec l’activité tout à fait légale dans leur boutique. Une activité d’ailleurs qui cartonne dans nombre de grandes villes françaises et qui fait régulièrement la Une des magazines de par l’ampleur du phénomène qui va bien au-delà, désormais, d’une simple tendance « à la mode ».

 

La promotion du cannabis est quant à elle totalement interdite en France par le code de la santé publique (Article L3421-4) et les professionnels n’ont donc pas le droit de présenter le cannabis sous “un jour favorable”. A noter : cet article ne mentionne en aucun cas le terme CBD, les revendeurs semblent donc libres d’en vendre ou d’en faire la promotion mais ne doivent pas le présenter comme un produit médicamenteux visant à soigner une maladie.

« Nous avons donc ouvert notre boutique de vente de CBD en mars 2018, la première boutique 100% CBD du 66. Elle est située 20 rue des cardeurs en plein centre de Perpignan », souligne Camille DESCHAMPS, par ailleurs personnalité perpignanaise très (re)connue dans le monde artiste du tatouage professionnel. « Nous commercialisons du CBD sous diverses formes : huiles, baumes, crèmes, huiles alimentaires, thés, miels, e-liquide… Notre clientèle est faite d’hommes, femmes de tout milieu social et de tout âge de 18 à 85 ans recherchant essentiellement un bien être ».