Communiqué de presse.

« L’Observatoire Citoyen de la Vie Quotidienne a été le premier à dénoncer dans un communiqué, repris par l’Indépendant le 13 juin 2018, une hausse profondément inégalitaire des tarifs de la cantine scolaire. Le maire de Perpignan Jean-Marc PUJOL a réagi, toujours dans l’Indépendant, le 15 juin 2018 en dénonçant des allégations et s’auto-congratulant de la gestion de cette question par la municipalité.
L’OCVQ félicite à son tour la municipalité pour l’augmentation de produits dits Bio dans les cantines, proposition parfaitement en accord avec le programme L’Avenir en Commun de la France Insoumise, mais l’invite à répondre sur le terrain où elle était sollicitée : une augmentation des tarifs inégalitaire puisque les plus démunis subissent une hausse du prix du repas de 85% tandis que la frange la plus aisée voit le prix augmenter de 8,6%…
Est-ce un simple problème de virgule mal placée, apparue par inadvertance ? Ou une volonté de faire peser les efforts sur une partie de la population ne présentant pas d’intérêt électoral pour la majorité ?
L’Observatoire citoyen de la vie quotidienne rappelle que le bien-vivre à Perpignan passera par une amélioration du pouvoir d’achat des citoyens ».