Arnaud Moragues, « Divina », sera prochainement sur la scène télévisée de l’émission « La France a un incroyable talent », sur M6, dont l’épisode 1 de la nouvelle saison est programmée pour ce mardi 15 octobre 2013…

Arnaud Moragues.

Arnaud Moragues a quitté Argelès-sur-Mer, sa ville, il y a une dizaine d’années, emporté par l’envie boulimique de la scène artistique. Autodidacte, il s’est formé, il s’est construit, il a trouvé sa place au soleil de Thaïlande avant d’effectuer plusieurs aller-retour entre Paris et les lieux européens où le show est un phénomène professionnel, reconnu en qualité de vrai spectacle. Il a toujours été déterminé pour atteindre ce but.

Divina se transforme en Brigitte Bardot…

« Divina » est le nom de son personnage de scène. Une authentique personnalité ! Il est un théâtre à lui tout-seul. Son visage est une histoire sans parole, mail il peut être aussi une comédie musicale, tant l’expression qui en découle, au prix de maints efforts, est réglée comme du papier à musique. Il est capable de fusionner les maquillages les plus osés, les plus divers, les plus variés. Il le fait toujours dans un raffinement extrême.

…ou en Chimène Badi.

Nous l’avons rencontré. Laissons-le raconter son itinéraire, son univers. Celui d’un évolutionniste qui sait capter l’air du temps et les visages qui nous sont familiers mais pourtant inaccessibles…

– OUILLADE.EU : Quel est ton métier ?

– DIVINA : « Alors, je suis artiste transformiste intermittent du spectacle, tout simplement. J’ai débuté par de petits galas dans le sud de la France, il y a déjà 14 ans. C’est à la suite ça que je suis monté sur Paris, où j’ai frappé à de nombreuses portes pour me faire une petite place, pour m’épanouir professionnellement, en tout cas où j’ai pu enfin vivre de cette activité artistique… Ensuite, j’ai fréquenté  des établissements – clubs, discothèques, cabarets… – un peu partout en France.

« Divina Line Renaud »

Je me suis également produit en spectacle lors de comités de fêtes, dans diverses collectivités locales, maisons de retraite, etc. Ce ne fut pas toujours facile, loin s’en faut !, car il fallait enchaîner les spectacles d’un bout à l’autre du pays, dans des condition de transport compliquées, mais je l’ai toujours fait avec passion et minutie dans les moindres détails pour offrir à chacune de mes prestations un spectacle de qualité, véritablement professionnel.

Tout cela a fini par payer ! Au bout de dix ans de persévérance, d’acharnement, le hasard n’a plus sa place. On ne devient pas artiste comme cela, croyez-le, il faut savoir donner de son temps, et ne surtout pas le compter !, il faut savoir s’accrocher, avoir réponse à tout, malgré quelquefois l’indifférence et des injustices. Bref, on ne s’improvise pas transformiste comme ça ! »

– OUILLADE.EU : C’est un métier comme un autre…

– DIVINA :  « Oui, bien sûr, dans la mesure où le travail est effectif, quotidien, qu’il demande une attention et une précision de tous les instants, et que chaque soir, en plus, on s’expose différemment, pour être autrement, ou plutôt pour « être l’autre » dans le show…

C’est évidemment des heures de travail, d’efforts. Il faut sans cesse renouveler le vestiaire avec des costumes qui doivent surprendre le public, tout en le faisant rêver… Il faut aller, courir !, de répétition en répétition, pour arriver à imiter à la perfection des personnages célèbres ou des numéros visuels… »

– OUILLADE.EU : Peut-on en savoir un peu plus sur ce métier de « transformiste », en tout cas sur la manière dont vous, vous l’exercez ?

– DIVINA : « Mon spectacle et 100 pour-cent authentique ! Je ne triche pas, je donne le meilleur de moi-même. Que ce soit pour un petit ou pour un gros gala, c’est pareil à chaque fois ; je suis branché sur 100 000 volts. Mon spectacle se veut être original et familial.

Sans aucune vulgarité, mais avec énormément de rire et de bonne humeur. Je suis parti quatre ans en Thaïlande où j’ai pu bénéficier d’une expérience professionnelle extraordinaire, grâce à des artistes locaux exceptionnels. J’ai beaucoup appris à leurs côtés, j’ai appris le respect,  le rapport humain entre le public et l’artiste, et surtout l’importance de toujours savoir sourire ! « .

– OUILLADE.EU : Quel a été l’élément déclencheur pour votre inscription à l’émission « La France a un extraordinaire talent » ?

– DIVINA : « Pour mes 30 ans, fêtés l’hiver dernier, j’ai eu l’idée de m’inscrire au pré-casting de « La France a un incroyable talent ».

Je voyait depuis sept ans l’émission et je me suis dit « pourquoi pas moi ? ». J’ai eu envie de relever le défi. Car je venais de monter un numéro qui forcément ne passerait pas inaperçu, un numéro sur le thème de la petite sirène en lumiere noire avec 2 000 ampoules LED : de la pyrotechnie de scène avec un poisson volant, de la ventriloquie… un numéro original avec un costume spectaculaire de plus de 40 kilos, créé par mes soins.

Cela représente plus de six mois de travail, entre le costume, les accessoires, les câblages… et le montage audio !

J’ai envoyé à M6 une première vidéo. J’ai été contacté pour aller présenter un numéro pour le pré-casting. En suivant, au bout de trois semaines, un beau matin, un coup de fil : Arnaud toute mes félicitations vous allez faire le tournage de La France a un incroyable talent… Je devenais l’homme le plus heureux sur terre, littéralement fou de joie.

Qu’on soit buzzé ou pas, peu importe le premier pas était franchi ! Une première visibilité au bout de quatorze ans d’expérience. Pour le reste, j’ai présenté dans l émission ce fameux numéro de sirène… Le règlement impose deux minutes pour présenter un numéro sans être buzzé par un jury composé de professionnels… En deux minutes, croyez-moi, c’est très difficile, parce que ce n’est pas représentatif pour ce genre de numéro ! 

J’ai eu la chance de rencontrer sur place de vrais professionnels, issus de tous les milieux de la profession, artistique et autre. Chanteur, acrobate, mime, etc.-etc., enfin un vrai contact humain entre artistes : ça a été une expérience incroyable . Formidable ! « .

– OUILLADE.EU : Et « après » ?, et maintenant ?

– DIVINA : « Mon souhait aujourd’hui serait de pouvoir présenter  mon numéro et une revue cabaret en entier à travers la France et, surtout, venir montrer mon travail  dans le sud de la France, où j’ai mes racines, où j’ai conservé une certaine nostalgie ; dans des établissements, voire même les municipalités qui pourraient être intéressées pour leurs comités d’entreprise… 

Pour le reste, je ne vous en dis pas plus. Je vous invite à découvrir  « Arnaud Divina » lors de mon passage dans l émission,  qui débute à partir du 15 octobre en prime time sur M6… ».

En attendant voila une petite vidéo bien sympa. http://groupemsix.vo.llnwd.net/kip0/_pxn=0+_pxK=18079+_pxE=mp4/o24/u/videonum/lafranceaunincr/lafranceaunincr__La-France-a-un-incrouable-talent-cest-parti-A-part__20130930__52495c277d54a_sd.mp4.