Une habitante de Palau-del-Vidre récolte dans son jardin des figues, essentiellement pour sa consommation familiale, et propose une partie « à la vente » devant le portail de sa maison, simplement en les étalant sur une table, avec écrit sur la page d’un cahier d’écolier : « Servez-vous et n’oubliez pas de déposer 2€ dans la boîte aux lettres »… Juste pour le « fun », en somme une obole pour s’indemniser des efforts de la cueillette. C’est bien connu : tout travail mérite salaire.

Eh bien vous le croirez ou pas, mais figurez-vous que les gens qui se servent n’oublient jamais de mettre leur participation dans la boîte aux lettres. Peu importe la quantité qu’ils emportent (c’est toujours raisonnable), le geste est là, les pièces de monnaie sonnantes et trébuchantes.

Par les temps égoïstes qui courent, où la filouterie et la mauvaise foi sont (presque) devenues un sport national, c’est plutôt rassurant, non ?