Cathy et Stéphanie accueillies hier soir par l’équipe du restaurant-poissonnerie « Ty’Breizh », à Argelès-plage, l’un de leurs sponsors

Stéphanie BERTRAND et Cathy BOULESTIN… cap sur le « Fémina Aventure » !

 

Originaires de Normandie (où elles étaient voisines depuis toujours dans le même village !), solidement ancrées sur le sol catalan devenu leur territoire d’adoption, c’est la raison pour laquelle elles ont décidé de se surnommer « les fées Catamandes’66 » : un mélange de catalan et de normand, tout simplement.

Mamans chacune de deux enfants, Stéphanie BERTRAND, 47 ans et Cathy BOULESTIN, 45 ans, à la conquête du désert marocain au volant d’un véhicule 4×4 « Jeep Wrangler Limited », loué chez un concessionnaire d’Aix-en-Provence spécialisé dans la location de véhicultes tout-terrain. Ce mardi 2 octobre 2019, elles participeront donc à la 9e édition du Raid « Cap Fémina Aventure » qui a lieu au Maroc jusqu’au 13 octobre. C’est pour elles une grande première !

 

Le « Cap Femina Aventure » est un raid sportif solidaire, 100% féminin, organisé par l’agence Maïenga (organisatrice du Rallye Aïcha des Gazelles depuis 1990). Le raid se déroule ainsi exclusivement en terre marocaine sur douze jours : six étapes sportives au road-book, entre pistes et dunes ; une journée solidaire ; des rencontres avec les populations du désert ; une soirée de remise des prix officielle à Marrakech… Pas moins de cinquante-sept organisateurs sont mobilisés autour d’une soixantaine d’équipages. Parmi les participantes, les Françaises sont majoritaires, il y a également de nombreuses canadiennes, belges, suisses et marocaines.

Le 2 octobre, les équipages s’élanceront depuis Villeneuve-Lez-Avignon (Gard), lieu de départ officiel du raid. Les 2 et 3 octobre, ce sera la traversée de l’Espagne, ensuite le 4 octobre embarquement pour rejoindre les côtes marocaines, puis en route pour Meknès. Du 5 au 11 octobre, six étapes sportives et une journée consacrée à l’action solidaire. Cette année celle-ci consistera au déblaiement du canal principal d’une palmeraie du village d’Hassi Labied sur une longueur de 800 mètres. Ce canal est précieux, car il irrigue les terres agricoles, l’eau qu’il transporte est utilisée comme eau potable, mais il souffre d’un fort engorgement dû aux intempéries. En parallèle de cette action solidaire, un des bâtiments d’origine de l’école, construit en pisé, aujourd’hui inoccupé va être réhabilité en bibliothèque et salle de spectacles scolaires afin de proposer aux enfants du village un espace culturel.

Le « Cap Fémina Aventure » est un raid éco-responsable certifié ISO 14001 : l’engagement des organisateurs est de ne laisser aucune empreinte de leur passage (désert propre et conduite souple). Tous les acteurs présents sur le raid, y compris l’organisation bien sûr, compensent le CO² émis durant le raid auprès de la Foundation GoodPlanet, fondée par Yann Arthus BERTRAND et qui s’appuie sur un programme « Action Carbone Solidaire ». Par ce geste, chaque équipage minimise son impact en soutenant des projets d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables, portés par des Organisations Non Gouvernementales (ONG) dans les pays du sud. Ultime détail : la vitesse n’étant pas un critère de classement, les émissions de CO² restent limitées.

Stéphanie et Cathy porteront le « dossard » Team 297 : « Ce numéro d’équipage n’a pas été choisi au hasard, il combine nos deux dates de naissance », précisent-elles. Pourquoi avoir choisi de vivre cette aventure du « Cap Fémina » ? « Sur nos airs de princesse nous souhaitions participer à une aventure, celle-ci nous a le plus motivé pour montrer à notre entourage que nous sommes capables de vivre une aventure sportive hors du commun, en associant les valeurs du partage, l’entraide, des actions solidaires, la découverte et le dépassement de soi aussi (…). C’est un besoin de nous mettre au défi qui nous a poussé ! Ce défi, nous le trouverons dans le désert et sur piste, il va nous permettre de sortir de notre quotidien en nous exposant à d’autres quotidiens (…) ».

Pour boucler un budget global prévisionnel d’environ 17 500€*, pendant des mois elles sont allées à la rencontre de partenaires, sous le soleil du Roussillon, en quête de sponsors, d’aides, pour qu’ils deviennent en quelque sorte les magiciens officiels de leur rêve, de leur défi : c’est d’ailleurs dans le cadre de leur participation au raid « Cap Fémina Aventure » que Cathy et Stéphanie ont créé l’association « Les fées Catamandes’66 », une association domiciliée à Villeneuve-la-Rivière, où elles résident, « pour être tout à fait transparentes vis à vis de nos partenaires et nous permettre d’organiser des activités de financement dans un cadre tout à fait légal ». L’association est composée de Cathy et Stéphanie, bien évidemment. Elles ont même ouvert une cagnotte leetchi pour leur projet associatif.

Hier soir, elles ont rendu visite à l’un de leurs sponsors, le restaurant-poissonnerie Ty’Breizh situé rond-point d’Arrivée à Argelès-plage, où toute l’équipe autour des patrons Clo et Pierrick leur avait réservé un grand moment de convivialité.

 

Luc MALEPEYRE.

 

 

*Ce budget comprend les frais d’inscription (assurances, hébergements…), la location du véhicule, les frais de route (carburant), un stage de préparation, les équipements, la location de systèmes de sécurité obligatoires, la vignette carbone, etc.