Communiqué de presse.

 

« Les intimidations n’y feront rien, le SNALC maintient son préavis de grève pendant les examens !

Depuis plusieurs jours, et suite aux différents communiqués dans la presse , plusieurs collaborateurs du SNALC ont reçu des appels anonymes, des sms et mails de menaces sur leur personne physique

 

A cela, s’ajoutent les coups de fil des forces de sûreté qui viennent démontrer que les actions coups de poing du SNALC sont connues et reconnues.
Réunis en bureau académique , le SNALC Montpellier, syndicat puissant et représentatif de l’Education Nationale, 2nd syndicat chez les enseignants, 1er chez les précaires maintient son préavis de grève pour toute la période des examens .
Les actions prévues dans les Pyrénées-Orientales et l’Aude n’auront donc pas lieu pour des raisons de sécurité, cependant une action d’envergure aura bien lieu sur Montpellier.
Nous constatons que notre préavis de grève pour ce lundi 17 juin est pris très au sérieux car pour la première fois depuis 1968 l’Administration a sorti les grands moyens en invitant des personnels administratifs , des AED, des vacataires recrutés au pôle emploi , des retraités à venir prêter main forte.
Des dispositifs inédits sont également mis en place dans de nombreux établissements où il a été décidé de ne mettre qu’un surveillant par salle au lieu de deux, sans compter les pressions mises sur les plus précarisés.
Nous appelons donc tous les personnels de l’Education Nationale , enseignants, administratifs, AESH à faire la grève des examens à partir de ce lundi 17 juin.
Nous ne voulons plus des réformes qui viennent discriminer nos élèves en fonction des origines sociales et territoriales !
Nous ne voulons plus de fonctionnaires précarisés et muselés ! ».

 

Pour le bureau académique .
Karim El Ouardi
Président.snalcmontpellier@gmail.com