Karim El Ouardi, président régional du SNALC (Syndicat national des lycées et des collèges) Languedoc-Roussillon/ Andorre, nous prie d’insérer :

« Le SNALC, syndicat national des lycées et collèges, apolitique et indépendant ne participera pas à la journée de grève prévue le 10 septembre prochain.

Une semaine après la rentrée scolaire, une journée de grève aurait un effet néfaste sur l’opinion publique, d’autant que les grèves sans lendemain n’ont jamais été suivies de résultat.

Par ailleurs, ayant pris bonne note du fait que, conformément à ses demandes, le régime des fonctionnaires et notamment le calcul des pensions sur les six derniers mois d’activité ne seraient pas remis en cause par la prochaine réforme des retraites, pas plus que l’âge de départ qui reste fixé à 62 ans, le SNALC-FGAF a décidé de ne pas s’associer à la prochaine journée d’action sur ce thème prévue le 10 septembre.

Il demeurera cependant attentif, dans le cadre des futures négociations, à trois thèmes à ses yeux majeurs :

Le rachat des années d’études.

La prise en compte de la pénibilité.

L’aménagement des fins de carrières.
Attentif aux conditions de travail, le SNALC/FGAF, pragmatique et réaliste souhaite à tous les personnels d’éducation, AED, enseignants du premier, second degré et supérieur, aux personnels administratifs ainsi qu’à tous les élèves et parents d’élèves une agréable rentrée scolaire ».