Dans notre beau département, au quotidien, il n’y a pratiquement pas un TER (Train Express Régional) qui le traverse, qui circule. Alors, pour se rendre par exemple de Cerbère à Perpignan – via Banyuls/ Mer, Port-Vendres, Collioure, Argelès/ Mer et Elne -, la SNCF ne respecte même pas la loi qui l’obligerait à assurer un service minimum. La SNCF est sorti des clous, ou plutôt des rails en l’occurrence : elle a mis en place un service d’autocars. Résultat : près de 2 heures de bus pour rallier Perpignan depuis la Côte Vermeille ! Scandaleux, tout simplement. Trois quarts d’heure pour aller d’Argelès/ Mer à Perpignan, contre à peine 16 minutes habituellement en train.

Face à des jusqu’au-boutiste qui ne veulent rien entendre, la toile a décidé de réagir et les internautes se déchaînent avec humour. Extraits et, reconnaissons-le, morceaux choisis :

– Quelle est la première chose que fait un cheminot lorsqu’il tombe ? Bah, il sort les mains des poches !

– Un type se présente à un entretien d’embauche à la SNCF. Le directeur des Ressources humaines (DRH), satisfait de son CV, décide de lui donner sa chance au sein de l’entreprise publique. Le type, on s’en doute, est ravi : « Merci monsieur, mais avant de signer mon contrat il faut que je vous dise que j’ai juste un petit souci d’ordre médical… ». Le DRH : « Rien de grave, j’espère ? ». Le type : « Non-non, je veux simplement vous signaler que je suis eunuque ». Le DRH : « Ah, je vois, vous n’avez pas de… En fait vous êtes… ?… ». Le type : « Oui, c’est ça. Mais ça ne me gêne pas pour travailler ». Le DRH : « Bien, bien. Ce n’est pas grave mon gars, au lieu de venir à 8h venez donc tous les jours pour les 10h ». Le gars : « Euh !… Mais attendez, je ne demande pas de régime de faveur, je viendrai pour 8h comme tout le monde… ». Le DRH : « Non-non, je vous assure, ce n’est pas la peine, car nous arrivons tous à 8h et de 8h à 10h on se gratte les couilles à la machine à café ! ».

– Que signifie vraiment SNCF ? « Sans Nous les Cafés Ferment ». Il y a aussi : Sauvons Notre Compagnie Ferroviaire, ou, pour les plus anciens : Sauve Nous Charles Fiterman (il fut ministre des Transports, à l’époque).

– Quelle est la différence entre la SNCF et le Musée du Louvre ? « Au Louvre ce sont les tableaux qui coûtent cher… à la SNCF, ce sont les cadres ».

« Un cheminot qui court est un cheminot qui a fait une connerie (Ou qui va en faire une !) ».

– Un recruteur de la SNCF reçoit trois personnes pour une embauche. A la première, il demande de compter jusqu’à 9. Celle-ci s’exécute : 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1, 0. « Très bien dit le recruteur, mais pourriez-vous le faire dans l’autre sens ? ». « Impossible, répond-elle, j’étais employée à la NASA et chargé des comptes à rebours ». « Ok, alors on se passera de vous ».

Arrive la seconde personne. La même question lui est posée : 2, 4, 6, 8, 9, 7, 5, 3, 1, répond-elle. « Très bien, dit le recruteur, et dans l’ordre ? ». « Impossible, répond-elle, car j’étais facteur et une fois un côté de la rue terminée, je passais à l’autre ». « Ok, alors on se passera de vous ».

Enfin, la troisième personne se présente. « Et vous ? », demande le recruteur. 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9. « Excellent, dit le recruteur. Et vous travailliez où avant ? ». « A la SNCF monsieur. Si vous le voulez, je peux continuer… Valet, dame, roi… ».