Mme Jacqueline Irles (UMP), députée-maire de Villeneuve-de-la-Raho et vice-présidente de Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération, (l’agglo PMCA), vient d’adresser un courrier à Pierre Coppey, président de Vinci-Autoroutes concernant la suppression des cartes d’accès à l’Autoroute A-9 pour les agents de la PAF (Police Aux Frontières) du Perthus. En fonction de la réponse qui y sera apportée, Mme Irles envisagera une question au gouvernement à ce sujet…

« Monsieur le président,
A compter du 1er février 2012, le Groupe Vinci va retirer aux 94 fonctionnaires actuellement rattachés au poste frontière du Perthus les cartes d’accès à l’autoroute A-9, de Perpignan-nord au Perthus, qui leur permettaient de regagner leur lieu de travail sans s’acquitter du péage.

Le motif invoqué par votre direction est que la gestion de ces cartes est trop compliquée, c’est donc désormais 800 euros par an que les policiers qui habitent Perpignan devront débourser de leur poche pour aller au poste frontière ; 2,10 euros aller et 2,10 euros retour. En effet, la Départementale 900 que vous conseillez aux agents d’emprunter en substitution est très embouteillée en période estivale et ramènerait le temps de trajet de 15 minutes à 2 heures en cette saison.

Je ne dis pas que les policiers doivent s’acquitter de leurs frais de transport comme n’importe quel autre citoyen, mais simplement je souhaiterais qu’un délai soit renégocié afin de laisser le temps au ministère de l’Intérieur de créer une ligne budgétaire pour la prise en charge financière de ce nouveau poste de dépense.

La Direction départementale de la Police aux frontières intervient régulièrement sur ce tronçon d’autoroute pour des grivèleries de péage, des sécurisations lors d’accidents ou encore pour la fluidification du trafic lors des périodes estivales au bénéfice de vos usagers. L’attribution de cette carte n’est donc qu’un juste retour pour leur aide qui intervient sur cette zone autoroutière qui vous a été concédée par l’Etat.

Je suis convaincue que le maintien de cette carte pour les agents, le temps de trouver une solution financière équitable entre Vinci et le ministère de l’Intérieur dans l’intérêt des agents, ne mettrait pas en péril votre société internationale en bonne santé financière.

Vous remerciant par avance… ».

Copie de cette lettre a été adressée à : Claude Guéant (ministre de l’Intérieur) ; René Bidal (préfet des Pyrénées-Orientales) ; Philippe Saffrey (sous-préfet de Céret) ; Mohamed Zaouech (directeur régional des Autoroutes du sud de la France/ ASF) ; Alex Abat (secrétaire départemental SGP Police) ; et Nathalie Deltour (déléguée SGP Le Perthus).