Mise en place des mesures décidées par le Président de la République pour le contrôle aux frontières et sur les marchés de Noël suite à l’attentat perpétré à Strasbourg

 

 

La préfecture des Pyrénées-Orientales communique :

 

« La menace terroriste reste élevée (6 attentats ont été déjoués cette année) mais elle a changé de nature. La principale menace concerne des individus vivant en France et passant à l’action avec des moyens rudimentaires qui peuvent être meurtriers.
Nous sommes actuellement en France en posture Vigipirate renforcée, ce qui implique un niveau de risque élevé et, par conséquent, l’existence de mesures de surveillance sur l’ensemble du territoire.
Comme suite à l’attaque terroriste qui s’est produite hier à Strasbourg, le gouvernement a décidé de passer le plan Vigipirate au niveau le plus élevé « Urgence attentat » . Cela implique une mobilisation encore plus importante des forces de sécurité, notamment sur des sites clés, comme les frontières et les manifestations impliquant un public important.
Le renforcement des dispositifs de sécurité fait l’objet, en amont, de réunions avec les forces de sécurité et les porteurs de projets.
Il est évident que les manifestations comportant un public important sont incluses dans le dispositif.
La France était jusqu’à présent en posture Vigipirate renforcé et donc, le contrôle renforcé aux frontières n’a jamais cessé. Les dispositifs de contrôle vont être maintenus à un niveau élevé.
Il est important de rappeler que le mouvement qui perdure depuis plusieurs semaines a fortement mobilisé nos forces de l’ordre. Le préfet tient à les remercier de leur implication sans faille.
Le préfet des Pyrénées-Orientales en appelle à la responsabilité de chacun afin de permettre une mobilisation exceptionnelle de l’ensemble des forces de sécurité, permettant de protéger les citoyens face à la menace terroriste ».