« L’association Union des Savoir-Faire continue de militer pour la valorisation des métiers d’art, ces professions qui s’inscrivent dans un rapport avec l’économie locale, non délocalisable d’un territoire. De par ma fonction de présidente de l’association, je constate encore et toujours le mutisme et l’inaction des collectivités locales. Ah oui, Lorsqu’il s’agit de « palabrer » lors de réunions, congrès, les politiques abordent toujours et encore les mêmes problèmes.

Nous rappelons la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) du 7 août 2015 aux nouveaux élus régionaux qui se trouvent dans les commissions en lien avec l’économie locale. Cette loi a clarifié et renforcé les compétences de la Région sur l’économie, l’aménagement du territoire et la mobilité interurbaine. Cette dernière prend en considération : le développement économique, l’aménagement du territoire, la culture, le logement et l’habitat, le sport, la santé, le social, le logement et l’habitat, l’environnement, l’éducation et l’enseignement, la formation professionnelle et l’emploi, le transport, le tourisme (voir en pièce jointe le tableau des commissions de la région), information que chacun peut retrouver sur le site http://www.regionlrmp.fr/Les-competences-majeures-de-la-Region

Concernant ces différentes commissions, nous sommes toujours en attente de rencontrer les nouveaux élus du département des Pyrénées-Orientales qui siègent dans ces commissions pour savoir s’ils souhaitent honorer leur mandat en défendant, les circuits courts, l’économie locale et créer une vraie valorisation économique avec des solutions étudiées.

Notre député européen est impossible à contacter !

Nous nous sommes également adressés au député européen (Louis ALIOT, FN/ RBM) de notre beau département. Nous lui avons envoyé divers courriers à différentes adresses où il est possible de le contacter : Bruxelles, ainsi qu’à la mairie de Perpignan où il siège dans l’opposition. Question : Monsieur le député européen, avez-vous bien reçu lesdits courriers ? Vos élus vous ont-ils transmis l’information ? Pour rappel, dans tous vos programmes, vous mentionnez l’importance de maintenir une économie de proximité, une économie locale basée sur les circuits courts. Parmi les différentes lignes des programmes européens pour la région que l’on retrouve sur le site : http://www.laregion.fr/140-programmes-europeens-2014-2020.htm, on peut lire au niveau de l’onglet Sommaire du Programme Opérationnel FEDER & FSE 2014-2020 Languedoc-Roussillon de nombreux points dont plus particulièrement :

  • le soutien des PME, (les professionnels des métiers d’art sont tous des PME) ;
  • la réduction de la fracture numérique, ce qui signifie pour les professionnels des métiers d’art qui non pas de budget leur permettant de communiquer, la possibilité de les aider à  être vus et reconnus, ce qui contribue à l’épanouissement d’une une économie locale ;
  • la préservation et la valorisation du territoire et de ses ressources au bénéfice d’une croissance durable ;
  • la promotion de l’inclusion sociale. Tous ces points peuvent être résumés dans une expression très à la mode : promouvoir l’économie sociale et solidaire. Alors pourquoi ce mutisme, ce désintérêt Monsieur le député européen des Pyrénées-Orientales ? N’aimez-vous pas notre beau département catalan ?  Y sempre endavan.
  • Notre association serait pourtant très désireuse de capter enfin l’attention de l’ensemble de nos élus à tous les échelons concernés par la problématique ».

Coralie PAILHES

Présidente de l’Union des Savoir-Faire.