L’association Bouge Toit des P-O nous communique avec prière d’insérer :

« 1 -Les quatre familles de l’ex-école Jeanne Hachette vont quitter ce lieu occupé depuis le 5 février 2010. Les familles Tachi et Martirossian ont été régularisées. Conformément à son engagement, la mairie de Perpignan va leur attribuer un logement HLM. Pour les deux autres familles, leur départ est conditionné par l’attribution d’un logement municipal. A l’heure présente, la mairie nous propose de signer une convention d’occupation temporaire avec bail gratuit, mais en exigeant que nous contractions directement les abonnements pour les fluides et que nous nous engagions à la payer. Cette dernière condition est inacceptable pour une association comme la notre. Nous cherchons d’autres solutions, mais nous n’avons toujours pas trouver. Or, nous devons faire vite, car la mairie conditionne l’attribution des logements HLM au départ simultané des quatre familles. Si vous avez des suggestions, nous sommes preneurs.

2 – Le collectif des sans-papiers cherche parrains et marraines

L’opération de parrainage républicain (signature « officialisée » par un maire, remise de diplômes, présence de la presse…) aura lieu à la salle des Libertés, rue Bartissol à Perpignan, le samedi 25 janvier à partir de 15h. 

Alors qu’il faudrait 25 parrains et 25 marraines, on en dénombrait à peine une vingtaine au total à la réunion de mercredi dernier du collectif des sans-papiers.

Parrainer une famille ou une personne isolée sans papiers n’est en aucun cas un soutien financier ni un soutien administratif. Les associations, Asti et Cimade, s’occupent des dossiers. Il s’agit avant tout d’un soutien psychologique et de les aider à obtenir leurs droits (cantine, santé…).

Parrainer c’est aussi, dans la mesure du possible, participer aux réunions du collectif des sans-papiers qui se tiennent tous les 15 jours.La prochaine réunion se tiendra le mercredi 18 décembre à 18h au 3ème étage de la bourse du travail.

Nous affinerons la préparation de la journée du 25 janvier.

Il faudra aussi organiser le concert du samedi 11 janvier à Cabestany avec un groupe de 41 danseurs et musiciens russes.

3 – Concert de solidarité à BT : vous pouvez nous aider

Nous allons nous adresser aux groupes musicaux en ces termes :

« Nous avons besoin de votre aide. Nous voulons organiser un concert pour nous aider à assumer financièrement les risques que nous encourons chaque fois que nous occupons un bâtiment désaffecté pour procurer un abri à des sans-papiers qui se retrouvent à la rue. Actuellement nous en sommes à 61 personnes réparties dans 3 lieux différents.

Pour deux de ces occupations, nous sommes traduits devant la justice, les propriétaires (mairie de Perpignan et SNCF) sommant les familles de « déguerpir » sous peine d’expulsion faisant appel à la force publique.

Afin de protéger ces personnes le temps qu’elles obtiennent leur régularisation, nous avons recours à un avocat qui utilise tous les ressorts juridiques à sa disposition pour différer ces expulsions.

Tout cela coûte cher, mais sans cela des familles seraient aujourd’hui à la rue. C’est pour cela que nous faisons appel à vous !

Nous avons prévu d’organiser ce concert le samedi 8 février dans la salle des fêtes de la mairie d’Elne.

Nous nous adressons à plusieurs groupes de sorte que votre prestation (gratuite !) devrait être de courte durée.

Nous comptons beaucoup sur votre contribution. »

BOUGE TOIT