Avant-hier vendredi 3 octobre 2014, Renée Soum, présidente du GESA, recevait Jean-Michel Rosenfeld, survivant de la rafle du Veld’Hiv, conseiller spécial du président de la Fondation Jean Jaurès dans le cadre de « L’année Jaurès ».

Lors de son passage au Mémorial de Rivesaltes, où il a été accueilli par la directrice Agnès Sojaloli, Jean-Michel Rosenfeld devait notamment réagir : « Quelle heureuse initiative, ô combien émouvante, que celle prise par Renée Soum, présidente du GESA (et ex député socialiste des P-O), que de m’avoir fait visiter le trop mal connu Mémorial de Rivesaltes, qui vit passer entre 1939 et encore longtemps après la Deuxième Guerre Mondiale, tant de souffrance. Réfugiés républicains espagnols, juifs avant leur départ pour les camps de la mort, tsiganes, et après la guerre d’Algérie, de nombreux harkis. Ce haut lieu de la mémoire, mérite d’être connu du plus grand nombre de nos concitoyens comme l’avait souhaité Christian Bourquin (…). Témoignage d’un passé que l’on voudrait à tout jamais révolu. Se souvenir c’est honorer la mémoire des hommes, des femmes, enfants et vieillards pour qui ce camps fut leur dernière vision du Monde. »

Puis il s’est rendu à Cabestany pour la conférence-débat annoncée.

Plus de 250 personnes étaient réunies à Cabestany, pour écouter Jean-Michel Rosenfeld, survivant de la Rafle du Vel d’Hiv. Il devait évoquer le monde de Jaurès, Hier pour Aujourd’hui, et animer une soirée participative particulièrement réussie.

Parmi les nombreuses personnalités locales présentes autour de Mme Soum : Jean Vila (PCF), maire de Cabestany et vice-président du Conseil général’66, Hermeline Malherbe (PS), sénatrice des P-O et présidente du Conseil général’66, Jacques Cresta (PS), député des P-O et conseiller régional, Me Pierre Estève (PS), vice-président du Conseil général’66.