Ce vendredi 14 septembre 2018 s’est tenu au Centre Hospitalier (CH) de Thuir un groupement départemental pour la santé au local du syndicat FO Santé Pays Catalan.
Trente-cinq personnes ont répondu présentes pour cette journée, venant des quatre coins du Roussillon, pour représenter les dix-sept EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) publics où FO Santé est le syndicat majoritaire, et élu jusqu’au prochaines élections (le 6 décembre 2018)… et entend bien le rester, syndicat majoritaire !
Les trois hôpitaux (Perpignan, Thuir et Prades) où FO Santé est pour l’instant le second syndicat, étaient également bien représentés. FO Santé Pays Catalan, déterminé, espère bien s’y implanter plus solidement encore lors du prochain rendez-vous syndical électoral.
Enfin, les représentants de la Santé Privée avec La Catalane, Pézilla, et Saint Pierre ont été chaleureusement accueillis. Là aussi, FO Santé espère bien développer son action.
Cette journée de travail était essentiellement consacrée aux élections professionnelles du 6 décembre bien sûr, ainsi qu’aux différents problèmes rencontrés dans les EHPAD : manque de personnel récurrent, des personnes non élues syndicalement localement qui siègent dans des commissions, du personnel harcelé (des dépôts de plaintes en gendarmerie ont été effectués), du management au bon vouloir de certains, de plus en plus de contractuels… et de fait, comme l’a souligné Philippe FARRIOL, l’un des responsables de FO Santé Pays Catalan : « des futures actions à mener avec tous les camarades de la santé, car le syndicat FO Santé ne peut laisser faire cela et laisser tous ces camarades dans une telle détresse ! Que se soit dans les EHPAD, mais aussi dans les hôpitaux et les cliniques ».

Le message syndical délivré ce jour a été très clair, FO Santé Pays Catalan ne baissera pas les bras, surtout en cette période où de trop nombreux conflits sont en cours ou menacent d’éclater dans divers établissements sous le soleil du Roussillon.