C’est autour du nouveau préfet des Pyrénées-Orientales, René Bidal, que représentants roussillonnais de la Gendarmerie Nationale, de la Police Nationale, du Tribunal de Grande Instance et de la Police Judiciaire se sont retrouvés, ce mercredi 25 janvier 2012, en préfecture. Il s’agissait de présenter aux médias le bilan officiel des interventions ainsi que l’évolution de la délinquance dans le département des P-O, pour l’année 2011…

Tous services confondus, il ressort que les atteintes sur les personnes ont diminué de 2,58% (passant de 3 334 en 2010 à 3 248 en 2011 ; que les atteintes aux biens également à – 9,18% (passant de 19 037 en 2010 à 17 289 en 2011) ; idem pour les escroqueries et les infractions économiques et financières qui sont en chute libre à – 11,85% (passant de 2 557 en 2010 à 2 254 en 2011).

Concernant les indicateurs « ciblés » d’évolution de cette délinquance…

– les violences physiques crapuleuses baissent : de 726 (en 2010) à 659 (en 2011) = – 9,23%

– les vols par effraction de résidences principales et secondaires baissent : de 2 173 (2010) à 1 952 (2011) = – 10,17%

– les vols par effraction de locaux industriels, commerciaux ou financiers baissent : de 670 (2010) à 539 (2011) = – 19,55%

– seule ombre à ce tableau, la criminalité organisée et la délinquance spécialisée en très forte hausse : de 463 (2010) à 545 (2011), soit + 17,71%.