L’homosexualité dans le sport : un tabou qui résiste ?

Le documentaire Franchir la ligne (ONF) de Paul Émile d’ENTREMONT sera projeté en première québécoise à Montréal (Canada)

 

 

 

Poursuivant sa tournée des festivals au Canada, le long métrage documentaire Franchir la ligne (ONF) de Paul Émile d’ENTREMONT fera enfin sa première québécoise à Montréal le samedi 30 novembre à 15h, au cinéma Alexandre-de-Sève de l’Université Concordia. Le film sera projeté en présence du cinéaste et d’un des protagonistes, l’ancien joueur de hockey Brock McGillis, dans le cadre du festival LGBTQ+ montréalais Image+Nation, qui se tiendra du 21 novembre au 1er décembre 2019.

 

Le film brise l’omerta qui règne dans le sport amateur et professionnel concernant l’homosexualité et donne la parole à des athlètes de haut niveau comme Anastasia BUCSIS, patineuse de vitesse ayant représenté le Canada jusqu’à Sotchi, en Russie, David TESTO, ex-joueur de soccer de l’Impact de Montréal, et quelques personnalités du hockey, tels Brock McGILLIS et Brendan BURKE. Par ce film, Paul Émile d’ENTREMONT continue son travail de cinéaste de la quête identitaire, qui place l’émancipation de l’individu au cœur de sa démarche artistique.

 

 

À propos de Brock McGILLIS, invité à la projection

Considéré comme un modèle à suivre, Brock McGILLIS est un ancien gardien de but qui a notamment joué pour l’Université Concordia à Montréal, la Ligue de hockey de l’Ontario et dans le circuit professionnel aux États-Unis et en Europe. Avant lui, aucun joueur de hockey professionnel n’avait ouvertement parlé de son homosexualité. Désormais, il redonne au sport en entraînant de jeunes espoirs canadiens et il fait aussi la tournée des écoles. Sa mission : dénoncer les vieux propos homophobes encore trop souvent utilisés.

 

 

À propos de Paul Émile d’ENTREMONT

Cinéaste acadien ayant passé la majeure partie de sa vie en Nouvelle-Écosse, Paul Émile d’ENTREMONT est titulaire d’un baccalauréat en psychologie et d’une maîtrise en philosophie. Il habite présentement à Vancouver.

Depuis ses débuts, il a réalisé plusieurs documentaires, dont Une dernière chance (2012, ONF), Naufrages (2009), Phare-Est Média), Reema, allers-retours (2006, ONF) et Seuls, ensemble (2000, ONF), qui ont été présentés et primés dans de nombreux festivals tant au Canada qu’à l’étranger. Il s’est également bâti une réputation de réalisateur de talent à Radio-Canada et RDI.Franchir la ligne est sa plus récente réalisation à l’ONF.

Fort d’une filmographie qui en dit long sur la nature humaine, Paul Émile d’ENTREMONT dénonce, par la bande, l’arbitraire, le repli identitaire et l’homophobie.

 

 

 

Shannon Amen sera aussi présenté au festival. Ce court métrage d’animation révèle les sentiments passionnés et parfois empreints de souffrance d’une jeune femme submergée par la culpabilité et l’anxiété, qui lutte pour concilier son identité sexuelle et sa foi religieuse

 

L’ONF en bref

L’Office national du film du Canada (ONF) est le producteur public canadien d’œuvres audiovisuelles primées et créatives, qu’il s’agisse de documentaires, d’animations d’auteur, de récits interactifs ou d’expériences participatives. De St. John’s à Vancouver, les producteurs et productrices de l’ONF sont bien intégrés au sein des collectivités du pays et travaillent avec des créateurs et des créatrices de talent pour produire des œuvres innovantes et socialement pertinentes.

L’ONF est un chef de file en matière de parité hommes-femmes dans la production de films et de médias numériques. Guidé par les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation, il s’emploie à affermir la production autochtone.

Les œuvres de l’ONF ont remporté au-delà de 7 000 récompenses, dont 24 prix Écrans canadiens, 21 prix Webby, 12 Oscars et plus de 100 prix Génie. Pour accéder au riche contenu de l’ONF et découvrir le travail des artistes et des artisans, allez à ONF.ca, téléchargez les applications de l’ONF pour appareils mobiles ou visitez Pause ONF.

 

 

L’ONF en bref

L’Office national du film du Canada (ONF) est le producteur public canadien d’œuvres audiovisuelles primées et créatives, qu’il s’agisse de documentaires, d’animations d’auteur, de récits interactifs ou d’expériences participatives. De St. John’s à Vancouver, les producteurs et productrices de l’ONF sont bien intégrés au sein des collectivités du pays et travaillent avec des créateurs et des créatrices de talent pour produire des œuvres innovantes et socialement pertinentes. L’ONF est un chef de file en matière de parité hommes-femmes dans la production de films et de médias numériques. Guidé par les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation, il s’emploie à affermir la production autochtone. Les œuvres de l’ONF ont remporté au-delà de 7000 récompenses, dont 24 prix Écrans canadiens, 21 prix Webby, 12 Oscars et plus de 100 prix Génie. Pour accéder au riche contenu de l’ONF et découvrir le travail des artistes et des artisans, allez à ONF.ca, téléchargez les applications de l’ONF pour appareils mobiles ou visitez Pause ONF.