Communiqué de presse

« Les syndicats représentatifs (SNALC-SNE, FSU, FO, CGT) et hostiles à la réforme actuelle du collège ont décidé collectivement de ne pas siéger au Comité Technique Ministériel du 27 mai. Faute de quorum, 10 représentants syndicaux sur 15 étant absents, ce CTM n’a pu se tenir et a été reporté au lendemain, 28 mai.

Pour leur part, afin de réitérer leur dénonciation du fonctionnement non démocratique de cette instance où seule l’unanimité des votes « contre » permet d’y repousser les textes présentés, et pour protester contre le déni de démocratie qu’a constitué la publication du décret sur la réforme du collège au soir de la manifestation du 19 mai dernier, le SNALC et le SNE (FGAF) ont décidé de ne pas siéger lors de cette nouvelle séance de report.

Le SNALC et le SNE entendent ainsi témoigner du vif mécontentement des enseignants face à un dialogue social en trompe-l’œil qui ne tient aucun compte des avis des professeurs de terrain ».