Communiqué de presse.

 

 

« À l’invitation de Philippe BENGUIGUI, j’ai assisté ce dimanche 6 octobre 2019, au Barcarès, à la cérémonie de remise des prix de son association Zakhor pour la Mémoire en présence de Serge et Beate KLARSFELD.
Ce fut un grand moment d’émotion avec les témoignages d’Elie BUZYN et Esther SENOT, rescapés de la Shoah.
L’antisémitisme n’appartient malheureusement pas au passé avec une recrudescence inquiétante de ce poison qui se traduit pas des faits divers nombreux, commis souvent par des jeunes qui me font toujours penser à la formule de Zola : « Des jeunes gens antisémites, ça existe donc, cela ? Il y a donc des cerveaux neufs, des âmes neuves, que cet imbécile poison a déjà déséquilibrés ? Quelle tristesse, quelle inquiétude, pour le XXe siècle qui va s’ouvrir ! ». On sait ce que fut ce siècle là et on s’inquiète encore pour le nôtre…
Je veux tout de même rester optimiste grâce ce dimanche aux mots émus de ces lycéens du Barcarès qui ont visité le Camp d’Auschwitz et ceux de Serge KLARSFELD qui appelle à la méfiance vis-à-vis des extrémismes mais croit toujours en la protection de l’État républicain en France ».

 

Olivier AMIEL
Conseiller municipal et communautaire de Perpignan