Abdallah KROUK et Nasser N’NOUALI OUALI, du Groupe de travail de transition à l’article 1er de la constitution du 4 octobre 1958, adressent une lettre ouverte au Président de la République Française, M. Emmanuel MACRON.

« Monsieur le Président de la République,

La composante citoyenne française anciens combattants harkis et leurs enfants et, à travers elle, la communauté nationale vous remercie pour l’hommage appuyé que vous lui consacrez dans le cadre du devoir de mémoire et de la citoyenneté.

Nous nous permettons de vous solliciter avec le plus grand respect dû à votre fonction suprême pour que le geste très fort que vous comptez accomplir au mois de décembre 2018 se déroule au Panthéon à Paris.

En effet, le rapport de monsieur le Préfet CEAUX que vous avez missionné pour rendre cette justice équilibrée devant l’opinion publique a pour appellation « Aux Harkis la France Reconnaissante ». Cette merveilleuse citation est digne de femmes et d’hommes ayant servi la France jusqu’au sacrifice ultime.

A l’heure où les historiens chercheurs, élus politiques, éducation nationale jeunesse, l’armée, la police nationale et plus généralement l’ensemble des citoyens français se demandent comment réparer l’iréparrable concernant ce pan de notre histoire nationale oubliée , nous pensons que cet acte symbolique trés fort serait une solution pour un apaisement des mémoires et surtout une justice pour les jeunes générations présentes et futures dans le même ésprit que le service nationale universel.

En éspérant que vous entendiez notre demande de justice et de vérite. Nous vous prions d’agréer , monsieur le président de la république , l’éxpréssion de notre plus haute considération ».

 

Abdallah KROUK et Nasser N’NOUALI OUALI, du Groupe de travail de transition impartial et exemplaire.