Hier, lundi 16 novembre 2020, le site internet de RFI a publié les nécrologies de plusieurs personnalités par erreur. Lamentable pour une radio du Service public sensée nous communiquer l’info la plus crédible !

 

 

Un fâcheux problème technique, selon la direction de RFI. En attendant, les médias du Service public s’enfoncent jour après jour dans le terreau des fakes news, oubliant de vérifier leurs sources, la base du journalisme.

Hier donc, une centaine de nécrologies, dont celles de Jean-Paul Belmondo, Alain Delon, Line Renaud et Bernard Tapie*, entre autres, ont été publiées par erreur sur le site internet de RFI.

-« Cette publication est, bien entendu, involontaire. Elle est due à un incident technique, lié à la migration du site de RFI vers un nouvel outil de publication de ses contenus. Ces articles ont donc été publiés sous forme de brouillons sans aucune intervention éditoriale », a indiqué la station de radio, avant de présenter ses excuses aux personnalités concernées. Et de préciser : « Une enquête interne est menée pour déterminer les causes de cet incident regrettable. »

Et vous verrez, à l’arrivée, à défaut d’être sanctionné, l’auteur de cette méga-connerie, sera promu pour avoir fait le buzz ! Vous pariez combien ? Et la déontologie journalistique dans tout ça ?

 

L.M.

 

*Ils ont quand même réussi à le ressusciter avant de le remettre dans le cercueil, car cela fait maintenant trois fois en quelques mois qu’un média français – Le Monde, L’Equipe – annonce prématurément le décès de Bernard Tapie. Ses proches doivent avoir ras-le-bol des préparatifs et des répétitions « pour de rien »… encore heureusement !