N

De discussions en discussions, sur la place du village, à l’épicerie du coin, en achetant son paquet de tabac, en faisant son tiercé, son loto, en buvant le café sur le coin du bar, le même leitmotif revient sans cesse : la propreté de nos rues, les chiens tenus en laisse ou pas.

Il faut bien dire que ce qui laisse penser de prime abord à un certain laxisme de nos élus, révèle un problème bien plus profond : un changement de comportement, le vivre ensemble mis en difficulté pour des problèmes de vies au quotidien. Tout montre qu’il est urgent de les traiter aujourd’hui avec efficacité.

La propreté du village

Il faut bien dire que les employés municipaux dévolus à cette tâche ô combien ingrate, font de leur mieux pour que les trottoirs, les rues, ne ressemblent pas trop à des « canispaces » permanents. Ils ont besoin d’être soutenus dans leur travail.
La mise en place de quelques poubelles avec les tirettes pour les sacs, en vue de permettre aux propriétaires de chiens de ramasser les déjections de ces deniers, semblent être largement insuffisants et n’apparaissent que comme le prétexte à pouvoir dire : « Nous avons fait le nécessaire, ce sont les gens qui sont sales ». Prétextes fallacieux s’il en est, rabâchés depuis toujours, qui n’ont jamais réglé les situation et qui n’aident pas, à solutionner les problèmes. La mise en place de ces poubelles, d’évidence, doit être démultipliée.

Nos amis les chiens tenus en laisse

La psychologie de chacun d’entre nous peut être différente en ce qui concerne l’éducation de nos amis. Une chose est certaine. Nous ne devons, d’aucune manière, gêner nos semblables, nos voisins. Il arrive que des canidés soient agressifs envers leurs congénères. Seuls des maîtres-chiens pourraient apporter des explications à ces situations. Une chose est sûre, un chien à l’aspect agressif doit être tenu en laisse. Lorsqu’il n’en est pas ainsi, cela pose un problème, pas entre les chiens, mais entre les propriétaires. Ces situations gênent l’approche indispensable dans notre société au vivre ensemble.
C’est le sens de la pétition mise en place par un groupe de personnes qui souhaitent se donner les moyens pour faire de notre cité un lieu ou les habitants puissent vivre en parfaite harmonie. En composant le numéro suivant vous pourrez communiquer avec un des initiateurs de la pétition dont le texte est le suivant :

« PÉTITION POUR VIVRE ENSEMBLE EN TOUTE SÉRÉNITÉ ET SÉCURITÉ »

« Notre société a changé. Avant, les chiens étaient le prolongement du fusil du chasseur. Aujourd’hui, ils sont dans pratiquement toutes les maisons. Parfois même en nombres inconsidérés. Outre les déjections canines, l’agressivité de certains canidés pose problème et peut s’avérer dangereuse.
Il est du devoir des élus à prendre en considération, à s’adapter, aux changements de comportement des hommes dans notre société.
Ils doivent impérativement y réfléchir et apporter publiquement le fruit de leur réflexion.
C’est la seule solution pour favoriser le vivre ensemble en parfaite harmonie.»

Cette démarche de contact, vous permettra de signer cette dernière, mais aussi de la faire signer : 06 84 82 32 10.
Nous avions déjà, dans un communiqué datant du 19 janvier 2019, relaté ces situations qui peuvent être complexes si l’immobilisme devient la règle.
Vous pouvez retrouver ce texte en utilisant les liens ci-dessous ».

Estagel : « Quand la propreté du village m’était révélée »


https://www.le-journal-catalan.com/estagel-quand-la-proprete-du-village-metait-revelee/64574

Joseph JOURDA.