Estagel/ Marie-Line : un départ vers d’autres cieux !

 

Marie-Line, responsable du caveau des « Vignerons des Côtes d’Agly », nous quitte. Sa joie de vivre, sa gentillesse, son charisme, son professionnalisme nous manquent déjà. Elle officiait depuis six ans dans un des lieux emblématiques du village lié intimement à l’économie principale : la vigne et le vin

 

Lorsque le mot « caveau » était prononcé, l’image de Marie-Line arrivait instantanément dans les regards, tant elle était devenue l’âme de ce coin de paradis ou toutes les rencontres étaient possibles. Du peintre au sculpteur, du potier au photographe, à l’écrivain, Marie-Line a su forger au fil des ans, ce lien qui fait naître des amitiés, qui renforce cette envie du vivre-ensemble. Tous ces artistes seront, certainement, dans les tous premiers à regretter son envol.

Le parcours professionnel de Marie-Line

Marie-Line, est cette jeune femme issue d’une famille vigneronne qui, depuis sa plus tendre enfance, a senti dans ses fibres mêmes, ce profond attachement à la terre, à ces ceps de vigne, tranquillement alignés dans la campagne toute proche.
Adolescente, elle a pu s’exercer à être au contact de ces amoureux des bons crus lors de stages au caveau. Nous savons que cette clientèle spécifique, est particulière. Exigeante, demandeuse des meilleurs conseils possibles et, dans le même temps, une clientèle à qui on ne raconte pas d’histoire. Il est une évidence. Les amateurs de bons vins, de ce breuvage digne des Dieux, sont difficiles à berner. Une clientèle donc amoureuse du vrai. Et Marie-Line est cette personne vraie, qui ne sait pas tricher.

 

Une vocation qui sommeillait

C’était donc une évidence. L’emploi se libérant au caveau à la suite d’un départ à la retraite, Loïc, son cher et tendre, convainquait Marie-Line de postuler.
Des formations à sa demande, s’en suivaient. Celle liée à l’œnologie, lui a permis d’intégrer le guide Hachette ; la Mecque dans le domaine du vin. Depuis quatre ans, elle est aussi membre du jury au concours des grands vins du Languedoc-Roussillon.
C’est dire, que son passage au caveau, aura permis une évolution certaine dans son parcours professionnel et c’est très bien.
Mais son évolution, le réveil de la vocation qui sommeillait, et c’est Marie-Line qui parle, elle le doit pour une immense part, à ces milliers de clients rencontrés, à leur gentillesse. À cette clientèle d’habitués, avec qui des liens particuliers se sont tressés et qui sont devenus des amis intimes que l’on a plaisir à revoir. Ce sont aussi tous les clients d’autres pays venus de Tchécoslovaquie, de Suède, d’Angleterre, d’Allemagne, etc. Ceci toutefois, avec une mention particulière pour les amis Belges tellement attachants, comme elle aime à le préciser.
Marie-Line à l’international direz-vous ? Pourquoi pas, tant elle est porteuse de tout ce qui fait son beau pays : le pays catalan. Ce sont aussi tous ces artistes, qui grâce à son dévouement, ont pu exposer leurs œuvres, mettant ainsi en équivalence la culture de la vigne et la culture d’une façon générale. Tout comme les dégustations, toujours organisées de main-de-maître, ayant vu la participation d’un grand nombre de personnes. Ces dernières, ayant eu une première approche avec le nectar de nos vignerons à ces occasions. Depuis, beaucoup de ces participants, sont devenus des clients réguliers porteurs d’une marque. Des expériences, à notre humble avis, à poursuivre.

Marie-Line s’envole vers d’autres cieux

C’est au cours d’un apéritif dînatoire partagé avec ses amis, qu’elle devait annoncer officiellement son départ vers d’autres cieux, vers d’autres horizons. Ils seront, n’en doutons pas, lumineux, tant Marie-Line est porteuse de cette envie d’apprendre pour mieux partager son savoir. Un moment important, ou elle a pu remercier tous ses nombreux amis pour l’aide, le soutien, l’amitié qu’ils ont pu lui apporter durant toutes ces années. Nul doute que ses nouveaux collaborateurs, seront satisfaits de sa présence, tant Marie-Line occupe le terrain par son professionnalisme obtenu à la force des poignets, grâce à une attention sans relâche envers tous.
Alors bon vent, pleine réussite dans la continuation de sa vie professionnelle qui, nous le savons, sera bien remplie et pleine de réussite.
Au revoir Marie-Line. À bientôt sous d’autres cieux !

Joseph Jourda