Depuis son installation dans les locaux, prêtés gracieusement par « Les vignerons des Côtes d’Agly », les bénévoles de l’association s’en donnent à cœur joie pour trier, ranger, ordonner tous les vêtements récoltés ici et là.

Il est question aussi, de créer du lien social. C’est ce qui inévitablement se manifeste à la vue des nombreux visiteurs apportant des vêtements ou autre, choisissant ce qui peut les intéresser dans les piles abondantes.

Pourquoi jeter ?

L’un des mots miracle de tous les bénévoles, est bien de s’offusquer devant les gâchis provoqués par la société de consommation. Ainsi, ce sont des piles de vêtements qui sont récupérés pour être redistribués pour la plupart vers nos chers chérubins, mais aussi vers des adultes.
Enric, le président de l’association précise : « Des personnes de toutes conditions viennent nous rendre visite. C’est la démonstration, en plus des économies réalisées, de la nécessité de créer des liens entre gens qui hier ne se connaissaient pas, ou pire, qui s’ignoraient ».
Et de préciser : « Depuis l’ouverture dans les locaux de la cave, nous enregistrons plus de 500 personnes qui suivent notre activité, régulièrement, sur les réseaux sociaux ».
C’est, en effet, énorme pour une association qui vient de naître, mais qui, d’évidence, progresse très rapidement et efficacement pour le plaisir de tous et pour la bonne cause humanitaire.

Des bénévoles toujours aussi disponibles

Si les responsables de l’association constituent la base essentielle pour le bon fonctionnement, ils sont nombreux à se rajouter lorsque les circonstances le permettent, lors de telle ou telle occasion.
Ainsi, dans les locaux, des personnes, des mamans en priorité, apportent leurs sacs pleins de jolies choses que leur progéniture ne peut plus utiliser parce qu’un enfant, ça grandi vite. Ainsi, le va-et-vient est-il incessant pendant les heures d’ouverture qui sont le mercredi de 14 h à 18 h et le samedi de 10 h à 12 h.
Chacun apporte, chacun reçoit, sommes-nous tentés de dire. C’est aussi une manière d’organiser notre société ou l’individualisme aurait trop tendance à surpasser la notion de solidarité. Et pourtant elle existe ! Coccinelle en est l’expression.
Encore un grand bravo à tous les bénévoles et longue vie à l’association qui devient incontournable dans la vie du village.
Il est à noter l’installation prochaine d’un container mis en place par Perpignan-Méditerranée-Métropole. Ce container facilitera grandement les récupérations. Nous ne manquerons pas de tenir informés nos lecteurs, dès l’installation réalisée.

 

 

Le bureau est ainsi composé :

Président : Enric CAUMEIL
Sylvia BRUN-PARAYRE (secrétaire/ communication)
Céline AYMARD (coordinatrice)
Angélique SIMON, Sulastri CAUMEIL, Nadine GODIN, Christelle BOUROKBA, (animatrices)
Joseph JOURDA (animateur/ reporter/ presse).

Joseph JOURDA