C’est dans une ambiance des plus conviviales que s’est déroulée le dernier don de sang de l’année à la salle Arago comme de coutume. C’était avant-hier, mercredi 8 novembre.

Dés l’entrée dans la salle, le large sourire et le bon mot du président, Dominique DESTRADE vous invitent à cette générosité qui sauve des vies. Mais Henri, est toujours présent avec son esprit enjoué et toujours aussi lucide. C’est lui qui pendant de nombreuses années a donné de son temps pour que vive l’association des donneurs de sang bénévoles à Estagel. Il en reste l’incarnation même. Chapeau bas !

Offrir son sang, offrir la vie

C’est toujours avec cette belle maxime que les donneurs et ceux en passe de le devenir, sont accueillis. Le nombre de dons enregistrés a été de 50 sur 51 personnes qui se sont présentées. Aux dires de Dominique, ce nombre est insuffisant, mais des perspectives sont ouvertes qu’il est nécessaire d’approfondir, de réfléchir, de mettre en œuvre. D’après le président, la signature avec la mairie du protocole signé le 9 juin 2017, entre le maire de Tautavel, Guy ILLARY, président de l’association départementale des maires, des adjoints et de l’Intercommunalité, avec des responsables des donneurs, permettrait d’aller dans ce sens. C’est déjà le cas dans diverses villes, comme Perpignan et Prades. Cette convention devrait permettre de créer une dynamique en direction des corps constitués, mais pas seulement. Le problème de la jeunesse est aussi un aspect dans les préoccupations du président. C’est d’elle que viendra la relève ou pas.

Le don du sang toujours placé sous la responsabilité d’un docteur

En ce mercredi 8 novembre, c’est au docteur DUMAZERT que revenait la tâche de superviser cette après-midi de dons. C’est à lui qu’incombait la responsabilité de permettre ou non aux donateurs d’accomplir le don qui sauve. Une des beautés du geste, est que chacun d’entre eux, considère comme un devoir empreint de générosité, de volonté, de voir les maux provoqués par la maladie, un accident, s’atténuer, disparaître, pour permettre à la vie de continuer son cours.
À cette occasion, le docteur devait nous rappeler les conditions essentielles permettant de devenir donateur.
Elles sont toutes simples : avoir 18 ans, donc être majeur, peser 50 kg et être en bonne santé.
C’est tout simple, en effet, et peu douloureux. Il suffit pour s’en convaincre, de voir les patients sortir de la salle avec un large sourire de satisfaction, devant le devoir accompli.
À la suite du don, la nécessité de prendre une collation est un besoin. Il s’effectue dans la plus grande amitié et elle est l’occasion de créer des liens amicaux, humains. Ceux capables de transporter les montagnes, d’aplanir les obstacles, de rendre tout son sens à la vie.
Prochainement, nous tiendrons nos lecteurs informés des dates choisies pour les dons de l’année 2018 qui va s’ouvrir. Souhaitons qu’elle voie de nombreux nouveaux donateurs rejoindre les rangs de ceux qui ont décidé une bonne fois pour toute de se situer dans le camp de la vie.
Qu’ils soient tous remerciés pour leurs gestes magnifiques.

C’est Abigaelle MOREAU qui a été la gagnante de la tombola gratuite offerte aux participants

Joseph JOURDA.