Les années s’égrènent comme un chapelet dans les mains de ce que l’on a l’habitude de nommer, l’inéluctable vie qui passe. Dans le même temps, il faut bien laisser la lumière entrer dans la vie. Cette métamorphose est en train de se réaliser au caveau des « Vignerons des côtes d’Agly » à Estagel.

Nous savions Odile proche de la retraite, du repos bien mérité. Mais nous sommes toujours surpris quand nous sommes placés devant le fait qui s’accomplit comme cela, sans crier gare. Odile est partie, dans la plus grande intimité, mais la larme à l’œil, nous en sommes persuadés. Rien d’étonnant à cela. Le trait dominant de son caractère n’est-il pas la discrétion ? Malgré cette simplicité, c’est elle qui a initié les expositions de peintures combien appréciées. Marie-Line la remplace.

Marie-Line, la toute nouvelle

C’est le 27 juin dernier que Marie-Line a pris ses fonctions au caveau route de Maury. Dans son ancien emploi à l’enseigne « Jour de Fête » à Claira, elle a acquis une expérience dans la vente, mais aussi dans la décoration.
Elle arrive toute jeune, dans son nouvel emploi, dans sa nouvelle vie, pleine d’entrain. De lumineuses pensées jaillissent de la prunelle de ses yeux, comme autant d’étincelles transformant tout lorsqu’elles se posent. Enfant du pays, connaissant les problèmes de la viticulture, elle a à cœur de bien faire pour aider à la promotion de nos vins si généreux dans leur plénitude, mais aussi dans un certain art de vivre.

Plein d’idées fusent dans sa tête comme un volcan en éruption

Entre-autre, celle de ne pas s’arrêter au seul art de la peinture. Elle est bien décidée à rendre plus écliptique encore la rencontre entre l’art de la vigne et du vin et tous les autres. Nous ne pouvons que souscrire et pensons que nous ne finirons pas d’être surpris.
Mais les idées ne s’arrêtent pas là. Si elle a déjà donné sa touche personnelle à l’intérieur du caveau, elle pense aussi aménager l’espace extérieur et donner ainsi aux visiteurs, l’envie de s’arrêter pour faire connaissance avec nos productions.

Des liens plus étroits avec les coopérateurs.

Marie-Line a vraiment envie de prendre appui sur les vignerons pour donner une autre dimension à sa responsabilité même si elle est persuadée qu’une formation lui sera nécessaire. Ainsi, elle a sauté sur l’occasion pour demander à Jean, de passage au caveau, si ce dernier pouvait venir porter les explications lors de la prochaine réception qui doit se dérouler le 3 septembre. Jean a accepté.
En effet, quoi de plus logique, de normal, que les premiers intéressés deviennent partis prenante de la vente au caveau. Les visiteurs apprécient toujours l’authentique, sont à la recherche de ce dernier et veulent pouvoir dire : « j’achète le vin de Pierre, Paul, ou Jacques ». Lorsque cette démarche est faite, le client est déjà fidélisé.
Mais aussi, quelle richesse dans les rencontres ainsi décidées. Pensez donc ! Un voyage dans la France profonde, à travers le monde, peut ainsi se réaliser sans bouger du village. N’est-ce pas merveilleux, une part de rêve qui vient à votre rencontre ? Quoi espérer de plus fort dans une vie pas toujours simple.
Alors, bon vent à Marie-Line, mais nous n’en doutons pas, d’autres occasions, nous serons données de faire plus ample connaissance et d’apprécier l’impulsion nouvelle qu’elle est bien décidée à donner.

 

Joseph JOURDA.