« L’obscurantisme du Pape et des Prélats de l’Eglise ! »

 

(Communiqué de presse de LGBT66·Mardi 28 août 2018)
« Depuis le Concile de Trente, l’Eglise Catholique a toujours eu une mentalité rétrograde et passéiste. Elle nie l’évidence jusqu’à en être ridicule ! Parlez-en un peu à Galilée : en 1633, soit 400 ans après la vision de la paysanne, Galilée fut obligé par l’Inquisition de contredire sa propre théorie, selon laquelle la Terre tournait autour du Soleil, sous peine du bûcher. La révision de son procès eut lieu entre 1979 et 1981, à l’initiative de Jean-Paul II. Il a donc fallu 3 siècles à l’Eglise pour reconnaître ses erreurs. Alors, pensez donc pour reconnaître que l’homosexualité n’est pas une maladie, nous pouvons espérer une reconnaissance en l’an 2320 !
Ce pauvre Pape, entouré d’une kyrielle de Cardinaux rétrogrades essaye de faire, de temps à autre un pas en avant mais se prend les pieds dans le tapis de ses certitudes dogmatiques. Est-il impossible à cette institution d’accepter l’évidence ou alors, est-ce la peur de perdre des fidèles prêts à croire en cette vie éternelle dans un Paradis fabuleux et qu’une remise en question ferait douter ?
LGBT’66 condamne avec la plus grande fermeté les propos du Pape François et lui demande des excuses publiques et non pas le mensonge supplémentaire proféré par son entourage en affirmant qu’il n’avait pas fait appel à la psychiatrie. Il lui faut arrêter de proférer des inepties et mettre au rencart ces croyances d’un autre temps ».
Jean-Loup THEVENOT, président de LGBT’66