Alors que partout ailleurs, dans les P-O, dans les communes où des réveillons populaires sont programmés – Le Barcarès, Perpignan, Prats-de-Mollo… – les municipalités ont décidé d’autoriser les bars à ouvrir jusqu’à 4h du matin lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, à Collioure les cafés devront obligatoirement baisser leur rideau à 2h 30.

La décision fait débat. S’agit-il de la volonté de la municipalité ? Du préfet Philippe VIGNES ? Du contexte « terrorisant » ambiant ?…

Une chose est certaine, lorsque on est âgé de moins de 25 ans on ne rentre pas chez soi à 2h 30 lors du réveillon du Nouvel An… Ou alors deux choses l’une : ceux qui sont à l’origine de cette décision n’ont jamais été jeune… Ou il n’y a plus de jeunesse dans ce « pays » ?

Conséquence de cette décision : le risque fou de voir des jeunes gens, dès 2h du matin, passer la nuit prochaine entre les mailles du filet répressif de la Gendarmerie Nationale mis en place par le Préfet VIGNES pour rejoindre l’Espagne, Perpignan, Le Barcarès… afin de poursuivre la fiesta !

Il faut vraiment être irresponsable quelque part pour ne pas avoir envisagé de telles sorties de route.

N’aurait-il pas mieux fallu, plutôt, élargir cette nuit-là le dispositif du Bus à 1€ (cela ne relève plus certes de la Préfecture mais de la compétence du Conseil Départemental), afin de permettre au plus grand nombre, parmi les festifs, de célébrer l’An Nouveau en (presque) toute sécurité ? Décidément, dans ce département, il y aura toujours quelque chose qui ne tourne pas rond…