L’un, le plus petit, mais le plus grand sur la photo, dit « P’tit Louis » (M. BALOFFI pour l’Etat-Civil), est un géant des mers positionné en baie de Collioure et alentours, où il connaît tous les dessous de la Méditerranée comme personne d’autre. Pêcheur au long cours, il s’est calmé de la Grande Bleue sous le poids des ans en fabriquant des maquettes de barques catalanes uniques. P’tit Louis est lui aussi exceptionnel en son genre, capable de vous sortir des histoires maritimes qui ont traversé les océans… ou qui n’ont jamais quitté terre, si ce n’est pour naviguer au comptoir des Templiers ou en salle du Café Sola ! Le littoral catalan est naturellement son domaine de prédilection, son jardin potager et mosaïque, sa maîtrise d’ouvrage, sa partie de cartes. Personnage attachant, formidable et fantastique, il est sans aucun doute le monument Colliourenc le plus photographié (après le clocher of course !) ; mais les deux ont leur quart d’heure de célébrité quotidien.

A ses côtés, Warren PARKER est un artiste-musicien new-yorkais hors pair, qui vient passer tous ses mois d’août à Tresserre depuis belle lurette, où il a acquis une vieille demeure dans le centre historique du village. Amateur de belle cuisine et de bons vins (ça l’a mené jusqu’à construire son propre bar à vins à domicile – dans une cave qui rassemble des crus exceptionnels et surtout des Amis), il connaît toutes les bonnes adresses sous le soleil du Roussillon. S’installer avec lui autour d’un guéridon, dans les Albères, les Aspres ou sur la Côte Vermeille, c’est la promesse d’avoir de la musique plein les papilles ! Artiste et grand connaisseur de jazz, une soirée avec lui c’est à coup sûr un grand moment où bonne musique et bonne chère font bon ménage !

P’tit Louis et Warren sont des sages comme on voudrait en croiser tous les jours. Simplement pour nous rendre heureux. Ils sont un petit bonheur inestimable, à savourer sans modération ! Alors, lorsque par miracle on tombe sur les deux en même temps : photo !