Le personnel du lycée Déodat de Séverac de Céret a repris le travail ce lundi matin après avoir voté « la poursuite du mouvement sous d’autres formes que la grève »…

« Nous, personnel du lycée Déodat de Séverac, avons  voté en AG « la poursuite du mouvement sous une autre forme que la grève ».
Face au refus obstiné du Rectorat qui conduit au blocage de la situation, les personnels prennent et assument leurs responsabilités en reprenant aujourd’hui le travail.


Le Rectorat rejette l’ensemble des solutions simples et peu onéreuses que nous avons apporté. Nous comprenons qu’il s’agit là d’un refus de principe. En effet, nous ne pouvons croire que le Rectorat n’est pas en mesure de trouver les moyens de payer le salaire annuel d’un CPE contractuel à mitemps, soit 8916 euros brut. Ceci aurait pourtant permis de débloquer cette situation rapidement en nous permettant de travailler dans des conditions plus acceptables. 


Nous ne nous résignons pas à accepter un tel déni de la réalité des besoins du terrain. Aussi nous avons décidé de poursuivre notre mouvement par différentes actions qui sauront, nous l’espérons, faire entendre la légitimité de notre demande ».