Lu dans le journal L’Indépendant de ce jeudi 9 avril 2020 qui, entr’autre, publie ce matin donc un florilège des alibis les plus farfelus pour justifier les sorties quotidiennes du confinement :

« Un gars est arrivé de Perpignan et nous l’avons contrôlé à Canet-en-Roussillon (P-O), soit à 35 kilomètres de son domicile, illustre Fabrice Guiral, le chef de la Police municipale. Il nous a expliqué très sérieusement qu’il venait amener une boîte de lait à un ami qui tenait un commerce et qui avait un problème au genou »

Sérieusement ?… trente-cinq kilomètres entre Canet et Perpi’, mais quel détour mes aïeux !

Sachant que la distance qui sépare les deux communes, Canet-en-Roussillon de Perpignan, via la D-617, est d’environ 11,5 km, même en comptabilisant un aller-retour le compte n’y est pas ! Nous sommes à 23 km lorsque le policier parle de 35 km… Plus probable alors, une coquille du journal ? Ou encore, le policier en question n’est pas du coin et il vient à peine d’entrer en fonction. D’autres trouveront d’autres raisons, sans aucun doute.