Comment fait un handicapé du bras droit pour monter les marches de l’avenue de la Libération, Argelès-sur-Mer ? Deux solutions : soit il fait un détour de plus d’une cinquantaine de mètres… soit il monte les marches à reculons !

Pourquoi ces scénarii ?  Parce que toutes les barrières installées pour aider les piétons à monter sont posées à droite… aucune à gauche. Et dire qu’il s’agit de travaux récents, exécutés dans le cadre du réaménagement du centre-ville, si « cher » (au sens propre comme au sens figuré) au maire, Antoine PARRA (PS). Car ce dernier est catégorique et, à juste titre, n’en est pas peu fier : « ces grands travaux vont changer le village » !
Chercher l’erreur…